vendredi, 02 décembre 2016

Sainte-Barbe

Madame la Secrétaire d’Etat,

 

Chaque année, lors de la Sainte-Barbe, la patronne, le modèle et la protectrice des pompiers, une réception est organisée à l’Etat-major des pompiers de Bruxelles.

Un court service religieux, un hommage à nos collègues morts au feu et une remise des médailles et souvenirs sont organisés. Cette cérémonie est organisée depuis des décennies sans aucuns problèmes sauf cette année !

 

  1. Les agents ayant droit à une médaille l’attendent encore car il n’y avait pas de médailles disponibles. Un très bel hommage pour ces agents de la part du S.I.A.M.U.

Un service ne sachant pas où commandées les médailles, au lieu de se renseigner, ne les a tout simplement pas commandés. Les agents ayant droit à ces médailles remercient le Service de ce manque total de respect qui démontre la reconnaissance de certains envers les services rendus pendant de nombreuses années par des pompiers !

 

  1. Cette fête donne l’occasion de donner une après-midi de congé à nos collègues de l’administration qui travaillent tout au long de l’année afin de soutenir le personnel opérationnel dans ces différentes tâches.

 

Si nos supports administratifs ont pour la plupart bien mérité ce cadeau (après-midi de congé), que proposez-vous aux pompiers pour fêter leur Sainte-Patronne ?

 

Veuillez agréer, Madame la Secrétaire d’Etat, l’expression de nos salutations syndicales.

 

 

Pour le S.L.F.P.-A.L.R.

 

 

Labourdette Eric

Dirigeant responsable

 

13:55 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

lundi, 28 novembre 2016

Négociation

Contact :                       n°de téléphone                        e-mail

Labourdette Eric              02.208.82.57                              labourdette.eric@skynet.be

 

 

Monsieur le Président,

 

 

La loi du 28 avril 2015, rédigée sur la base de l’accord interprofessionnel prévoyant la marge maximale pour l’évolution du coût salarial pour les années 2015 et 2016, permet aux employeurs d’octroyer, à partir du 1er janvier 2016, une augmentation nette jusqu’à 0,3 % et brute jusqu’à 0,5 %*. La solution la plus facile pour la conversion des enveloppes salariales en pouvoir d’achat pour les collaborateurs est l’augmentation de la valeur faciale du titre-repas que vous leur octroyez. En effet, le titre-repas est fiscalement déductible et exonéré de charges sociales. L’accord interprofessionnel prévoit, en outre, une augmentation de la valeur faciale maximale du titre-repas de 7 € à 8 € tout en maintenant la participation minimale du travailleur à 1,09 €. Il prévoit également la possibilité d’augmenter le montant fiscalement déductible pour l’employeur de 1 € à 2 € par titre-repas, quelle que soit la valeur faciale octroyée.

Concrètement, à partir du 1er janvier 2016 :

  • Augmentation de la valeur faciale maximum des titres-repas jusqu’à 8 € ;
  • Quote-part personnelle minimale du travailleur maintenue à 1,09 € ;
  • Intervention maximale de l’employeur jusqu’à 6,91 € (soit 1 € supplémentaire)
  • Pas de charges sociales / fiscales pour l’employeur et le travailleur ;
  • Une déductibilité jusqu’à 2 € par titre-repas octroyé, qu’importe la valeur faciale octroyée.

Le S.L.F.P. vous demande d’inscrire les points suivant à l’ordre du jour d’un prochain comité de négociation :

  • Augmentation de la valeur des titres repas de 1€
  • Augmentation salariale de 0.3% nette.
  • Statutarisation des adjoints au 100.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations syndicales.

 

                                                                                         Pour le S.L.F.P.,

 

                                                                                       Eric LABOURDETTE

 

09:44 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Avis motivé plan du personnel

SIAMU-Avis motivé plan du personnel 11.2016.pdf

07:00 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

jeudi, 24 novembre 2016

Image du sommaire du 2016-11-24- Beeld van de inhoudstafel van 2016-11-24

LOIS, DECRETS, ORDONNANCES ET REGLEMENTS SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR ET SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT 8 OCTOBRE 2016. - Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 23 août 2014 relatif au statut administratif du personnel ambulancier non pompier des zones de secours.

SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR 8 OCTOBRE 2016. - Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 19 avril 2014 relatif au statut administratif du personnel opérationnel des zones de secours.

SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR 8 OCTOBRE 2016. - Arrêté ministériel fixant les descriptions de fonction du personnel opérationnel des zones de secours.

SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR 8 OCTOBRE 2016. - Circulaire ministérielle relative à l'évaluation des membres opérationnels des zones de secours.

WETTEN, DECRETEN, ORDONNANTIES EN VERORDENINGEN FEDERALE OVERHEIDSDIENST BINNENLANDSE ZAKEN EN FEDERALE OVERHEIDSDIENST VOLKSGEZONDHEID, VEILIGHEID VAN DE VOEDSELKETEN EN LEEFMILIEU 8 OKTOBER 2016. - Koninklijk besluit tot wijziging van het koninklijk besluit van 23 augustus 2014 betreffende het administratief statuut van het ambulancepersoneel van de hulpverleningszones dat geen brandweerman is.

FEDERALE OVERHEIDSDIENST BINNENLANDSE ZAKEN 8 OKTOBER 2016. - Koninklijk besluit tot wijziging van het koninklijk besluit van 19 april 2014 tot bepaling van het administratief statuut van het operationeel personeel van de hulpverleningszones.

FEDERALE OVERHEIDSDIENST BINNENLANDSE ZAKEN 8 OKTOBER 2016. - Ministerieel besluit tot vaststelling van de functiebeschrijvingen van het operationeel personeel van de hulpverleningszones.

FEDERALE OVERHEIDSDIENST BINNENLANDSE ZAKEN 8 OKTOBER 2016. - Ministeriële omzendbrief betreffende de evaluatie van de operationele personeelsleden van de hulpverleningszones.

16:01 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

mardi, 22 novembre 2016

NOTE DE SEANCE DE LA REUNION DU 27 OCTOBRE 2016 - VERSLAG VAN DE VERGADERING VAN 27 OKTOBER 2016

Présentation du plan GRH.

Le S.L.F.P. s’étonne de voir des membres de cabinet dans le comité de gestion. Dans d’autres institutions l’implication de la tutelle politique ne va pas aussi loin. Il répète aussi son souhait d’avoir un service du personnel efficace. Ainsi, les statistiques reçues sont bien plus sommaires que celles transmises auparavant. Pour cela, il faudra notamment constituer une base de données fiable.

S.L.F.P. : remet un avis positif à condition de donner les moyens humains et matériels requis pour son exécution.

Voorstelling HRM-plan.

Het VSOA is verbaasd dat er kabinetsleden in het beheerscomité zitten. In andere instellingen gaat de betrokkenheid van de politieke toezichthouder niet zo ver. Het herhaalt ook zijn verlangen naar een efficiënte personeelsdienst. Zo zijn de ontvangen statistieken veel beknopter dan wat voorheen werd verstuurd. Daartoe moet men met name een betrouwbare gegevensbank aanleggen.

VSOA : verstrekt een positief advies op voorwaarde dat men de nodige menselijke en materiële middelen verschaft voor de uitvoering ervan.

Intranet.

Chaque utilisateur aura un mot de passe sécurisé, ce qui permettra aussi de consulter l’intranet de chez soi.

S.L.F.P. : accepte le projet proposé.

Intranet.

Elke gebruiker zal een beveiligd paswoord krijgen zodat men het intranet ook van thuis kan raadplegen.

VSOA : keurt het voorgestelde project goed.

Aménagements des locaux Héli II – processus participatif.

 

X expose qu’il n’existe pour l’instant pas encore de plan concret mais la direction a déjà voulu informer les organisations syndicales de ses intentions de réaménager Héli II. Une réflexion sera menée en interne pour savoir vers où il faudrait aller et comment la qualité des différents espaces peut être amélioré ; pour aider en cela, un marché limité sera lancé pour une consultance.

Vu les moyens limités dont le service dispose, la C.S.C. et le S.L.F.P. préfèrent qu’on se concentre d’abord sur la rénovation des PASI où la situation est souvent bien plus préoccupante.

Pour M. X, cela n’empêche pas qu’on y réfléchisse déjà. Via des work shops, le personnel sera impliqué dans ce processus.

X annonce que le Gouvernement bruxellois a décidé que le CS100 devra être hébergé au centre de communication et de crise régional intégré. La date du 1er janvier 2018 a été avancée mais il n’y aurait pas encore de plans concrets.

Indeling werkruimten in Heli II – participatief proces.

 X licht toe dat er momenteel nog geen concreet plan bestaat maar dat de directie de vakorganisaties al wilde laten weten dat ze van plan is om Heli II herin te richten. Er zal intern over worden nagedacht over de richting waarin we uit moeten en hoe de kwaliteit van de ruimtes kan worden verbeterd. Om hierbij te helpen zal via een beperkte aanbesteding een consultancy opdracht worden gelanceerd.

Gezien de beperkte middelen waarover de dienst beschikt, verkiezen het ACV en VSOA dat men zich eerst concentreert op de renovatie van de VOPO’s, waar de toestand vaak een stuk prangender is.

Voor M. X vormt dit geen beletsel om er al over na te denken. Via workshops zal het personeel bij dit proces worden betrokken.

X laat weten dat de Brusselse Regering besliste dat het HC100 moet worden ondergebracht in het geïntegreerd gewestelijk communicatie- en crisiscentrum. De datum van 1 januari 2018 werd vooropgesteld maar er zouden nog geen concrete plannen zijn.

A la demande du S.L.F.P. :

 X et X rejoignent la réunion.

Quelle méthodologie d'évaluation a été utilisée pour décider de la refonte des groupements qui prendra effet en janvier 2016 ?

 X et X rappellent qu’ils sont déjà venus à deux reprises au C.C.B. pour de faire part de leurs préoccupations au sujet de l’intégration dans le même groupement des PASI VUB et Paul Brien. Malgré des promesses faites par le précédent chef de corps sur une évaluation, la direction opérationnelle semble avoir entériné la décision prise.

L’autorité affirme que la direction s’est basée sur des chiffres mais le S.L.F.P. rétorque qu’on n’a pas transmis les détails de ces données et que celles-ci ne doivent concerner que les mois de juillet et d’août, deux mois a-typiques, comme ils l’avaient signalé précédemment.

X communique les critères qui ont régi ce choix :

  • la proximité du poste principal par rapport au poste poste secondaire, et
  • l’équilibre entre interventions « rouges » et interventions « jaunes ».

Le S.L.F.P. rappelle que le S.E.P.P. avait également formulé quelques remarques mais on ne semble pas en avoir tenu compte ni de la période d’évaluation promise de six mois. En outre, la volonté de la direction opérationnelle de ne pas prendre en compte les souhaits du personnel semble confirmée avec la parution de la note de service 2016-221 qui annonce des mutations d’agents promus. Curieusement, celles-ci se limitent au PASI Anderlecht, ce qui semble injuste aux yeux des organisations syndicales. 

Tout cela peut s’avérer néfaste pour la confiance des agents en leur direction.

Pour MM. X et X il ne faut pas seulement prendre en compte la quantité mais aussi la nature des interventions ; pour eux, c’est là où le bât blesse aussi. Ils demandent avec insistance une analyse à la fois quantitative et qualitative pour arriver à une répartition équitable de la charge de travail.

La direction opérationnelle se dit prête à faire une analyse quantitative et qualitative sur une durée de 6 mois et cela à partir du 1er janvier 2017. La note de service 2016-221 est provisoirement maintenue mais la direction s’engage a ne muter des agents qu’en cas de nécessité. Les résultats de l’analyse seront communiqués au personnel.

Op verzoek van het VSOA :

De heren X en X voegen zich bij de vergadering.

Welke evaluatiemethode zal worden gebruikt voor de herschikking van de groeperingen die vanaf januari 2016 van kracht zal zijn ?

De heren X en X herinneren eraan dat ze reeds tweemaal naar het BOC kwamen om uiting te geven aan hun bekommernissen inzake het bij elkaar brengen in dezelfde groepering van de VOPO’s VUB en Paul Brien. Ondanks de beloften van de voorgaande korpschef over een evaluatie lijkt de operationele directie de genomen beslissing bekrachtigd te hebben.

De overheid verzekert dat de directie zich baseerde op cijfermateriaal maar het VSOA reageert vinnig door te stellen dat men de details van deze gegevens niet bekend maakte en dat deze enkel betrekking kunnen hebben op de maanden juli en augustus, twee atypische maanden zoals ze reeds eerder aangaven.

X geeft de criteria die aan de basis lagen van deze keuze :

  • de nabijheid van de hoofdpost t.o.v. de secundaire post, en
  • het evenwicht tussen “rode” en “gele” interventies.Het VSOA herinnert eraan dat de EDPB ook enkele bemerkingen had, waar men blijkbaar geen rekening mee gehouden heeft noch met de beloofde evaluatieperiode van 6 maanden.Bovendien lijkt de onwil van de operationele directie om rekening te houden met de wensen van het personeel bevestigt met de publicatie van dienstnota 2016-221 Met de aankondiging van de mutaties van de gepromoveerde personeelsleden. Vreemd genoeg blijven deze beperkt tot de VOPO Anderlecht, wat de vakorganisaties onrechtvaardig lijkt.  

Dit alles kan nefast blijken voor het vertrouwen dat het personeel in zijn directie stelt.

Voor de heren X en X moet niet alleen rekening worden gehouden met de hoeveelheid maar ook met de aard van de interventies ; voor hen wringt ook daar het schoentje. Ze vragen met aandrang zowel een kwantitatieve als kwalitatieve analyse om te komen tot een billijke verdeling van de werklast.

De operationele directie zegt bereid te zijn om een kwantitatieve en kwalitatieve analyse uit te voeren over 6 maanden, beginnend vanaf 1 januari 2017. Dienstnota 2016-221 blijft voorlopig behouden maar de directie verbindt er zich toe enkel indien noodzakelijk personeelsleden te muteren. De resultaten van de analyse zullen aan het personeel worden meegedeeld.

Pourquoi ne pas installer un terminal bancontact au réfectoire afin de pouvoir payer ses repas ?

La direction juge que pratiquement cela n’est pas faisable (haalbaar). En revanche, les agents qui le souhaitent peuvent aller payer leur facture au service recettes où se trouve un tel terminal.

Waarom wordt er geen bancontact-terminal geïnstalleerd in de refter zodat maaltijden op die manier kunnen worden betaald ?

De directie is van oordeel dat dit praktisch niet haalbaar is. De personeelsleden die dit wensen, kunnen daarentegen hun factuur gaan betalen bij de dienst ontvangsten, waar een terminal staat.

Quid d’un système de rappel performant pour le personnel et la mise en place d’une base de données digne de ce nom ?

 

X explique que le service utilisera pour cela un service de notre opérateur de téléphone mobile actuel. Il n’a toutefois pas encore décidé qui y aura accès. Une procédure de rappel est actuellement en voie d’élaboration. A l’heure actuelle, les officiers et les adjudants peuvent le faire. La base de données avec les coordonnées des agents est alimentée via IRMA, qui est tenue à jour par la GRH. Il faudra uniformiser les différents outils de planification ou de gestion du personnel opérationnel ce qui n’est actuellement pas encore le cas.

Le S.L.F.P. craint qu’il ne faille donner accès à de nombreuses personnes pour avoir une procédure de rappel efficace.

Wat met een efficiënt oproepsysteem en de invoering van een database die naam waardig ?

X legt uit dat de dienst daartoe een beroep zal doen op de dienstverlening van onze huidige operator voor mobiele telefonie. Hij heeft echter nog niet beslist wie toegang zal krijgen. Er wordt nu een terugroepprocedure uitgewerkt. Momenteel kunnen de officieren en de adjudanten dit doen. De gegevensbank met de gegevens van de personeelsleden wordt gevoed via IRMA, dat door het HRM up to date wordt gehouden. Er zal een standaardisering moeten komen van de planningstools voor het operationeel personeel, wat nu nog niet het geval is.

Het VSOA vreest dat men voor een doeltreffende terugroepprocedure talrijke personen toegang zal moeten verlenen.

Quid de la mise en place de l’évaluation décrite au titre IV, chapitre 1er, 2 et 3 du statut opérationnel (Demande depuis janvier 2015) ?

Le 10 novembre prochain, une réunion est prévue pour en discuter.

Is er nieuws over het invoeren van de evaluatie zoals beschreven in titel IV, hoofdstuk 1, 2 en 3 van het operationeel statuut (terugkerende vraag sinds januari 2015) ?

Op 10 november e.k. is een vergadering gepland om dit te bespreken.

16:16 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook

lundi, 21 novembre 2016

CPPT-CPBW

La prochaine réunion du CPPT aura lieu le vendredi 25 novembre 2016 à 9 heures

 

Direction :

 

R.O.I. du C.P.P.T.

L’adaptation de la feuille de garde dans les différents postes.

Les heures supplémentaires dues au recyclage obligatoire rapport ABI/Kit ATTENTAT.

 

A la demande du S.L.F.P. :

Quid du résultat audit des postes et casernes par bureau d’étude WHY (juin 2016 et cf. la réunion du 8 septembre dernier à laquelle on a promis la transmission leur rapport) ?

Droits et devoirs des agents : suite des réflexions, politique en matière de stress, de burnout et de gestion des conflits. Avis du SEPP spécialisé en la matière.

Règlement sur l’affectation d’agents opérationnels inaptes : demande d’avis motivé.

 

De volgende vergadering van het CPBW zal plaatshebben op vrijdag 25 november 2016 om 9 uur.

 

Directie :

 

HR van het CPBW.

Aanpassing wachtblad in de posten.

Overuren te wijten aan de verplichte bijscholing ABI-verslag/Aanslagenkit.

 

Op verzoek van het VSOA :

 

Is er nieuws over de doorlichting over de posten en kazernes door het architectenbureau WHY (juni 2016 en ook de vergadering van 8 september jl. waarop men beloofde ons een kopie te sturen) ?

 HR van het CPBW : graag een met redenen omkleed advies.

Rechten en plichten van het personeel : vervolg denkoefening, beleid inzake stress, burn out en conflictbeheer. Advies van de ter zake gespecialiseerde EDPB.

Reglement over de affectatie van arbeidsongeschikte operationele personeelsleden : graag een met redenen omkleed advies.

 

 

 

 

08:09 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

mardi, 08 novembre 2016

S.L.F.P.-V.S.O.A.

Notre organisation attache une grande valeur à l’individu et nos délégués aborderons toujours vos besoins de façon aussi personnel que possible.

Onze organisatie hecht grote waarde aan het individu en onze mensen zullen steeds jouw individuele noden zo persoonlijk mogelijk aanpakken.

Comme membres du S.L.F.P. vous pouvez bénéficier de jolies réductions (en annexe)

Als lid van het VSOA kan je immers van leuke extraatjes en kortingen genieten (in bijlage)

Choisir le S.L.F.P. c’est opter pour la confiance, pour une écoute attentive par des gens compétents et recevoir des informations correctes. C’est aussi une présence quotidienne au S.I.A.M.U.

Kiezen het V.S.O.A., is namelijk kiezen voor vertrouwen, een luisterend oor door deskundige personen, het geven van juiste informatie. Het is ook een dagelijks aanwezig in de D.B.D.M.H.

Abonnez-vous pour recevoir notre news letter - Inschrijven op onze newsbrief :       slfp-vsoa@firebru.brussels

S.L.F.P. –V.S.O.A.

Slfp-vsoa@firebru.brussels

http://slfp-siamu.skynetblogs.be/

12:42 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

lundi, 07 novembre 2016

Manifestation 15.11

Le S.L.F.P. "zones de secours" participera à la manifestation organisée le 15 novembre par le groupe Défense.

Réforme des pensions néfastes. Allons tous soutenir nos amis militaires !!

Soyons nombreux à défendre les professions qui œuvre à la sécurité de la population ! Non aux mesures envers nous.

Après eux viendra votre tour !

Het V.S.O.A. « Hulpverlingszones » zal deelnemen aan de Nationale manifestatie geogarniseerd door V.S.O.A. Defensie.

Nefaste hervormingen pensioen. Kom onze collega’s militaire steunen.

Kom massaal onze collega’s steunen, die werkt ook voor veiligheid van de bevolking.

Neen aan de maatregelen tegen onze rechten.

Allen samen op 15 november.

Achter hen, u aan de beurt bent.

 

Quand : le 15 novembre

Où : Boulevard Roi Albert II, à 12H00

Wanneer : 15 november

Waar : Koning Albert II Laan, om 12u00

16:03 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

vendredi, 04 novembre 2016

Avis motivé SLFP "Push to Pass

Avis motivé positif sur le projet dans son ensemble excepté la présence de membres du Cabinet de la Secrétaire d'Etat dans le comité de gestion RH.

09:12 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

lundi, 31 octobre 2016

Stagiaire en 24H00

Aux membres du Conseil de Direction,

 

 

Suite à la parution de la note de service relative à l’affectation du personnel, le S.L.F.P. constate qu’un stagiaire opérationnel est muté d’un service journalier en 08H00 en 24H00 dans la 31.

Ce stagiaire, a non seulement fait l’objet d’une procédure disciplinaire suite à des faits HONTEUX lors des attentats du 22 mars, mais en plus n’a pas terminé son instruction, a été absent pendant plus de six mois, etc…

Votre décision est non seulement scandaleuse mais aussi une véritable gifle à l’ensemble du personnel du S.I.A.M.U. Cette décision rompt toute confiance du personnel envers ce conseil de direction.

Avec cette décision vous autorisez les refus d’ordre dès qu’on est stagiaire, la non-assistance à personne en danger, etc…

Avant de retrouver la confiance du personnel, il vous faudra pas mal de temps et montrez, pour une fois, du respect envers vos hommes et femmes du feu.

Quand allez-vous oser prendre des décisions fortes ? Quand allez-vous gérer en bon père de famille le S.I.A.M.U. ? Quand allez-vous avoir du respect envers la troupe ? Quand allez-vous vous adjoindre les services d’un juriste puisqu’apparemment vous ignorez les propres règles du service que vous représentez ?

Prenez-vous conscience de la portée de vos décisions qui sont tout simplement incompréhensible pour les agents du S.I.A.M.U. Vous leur demandez de respecter des règles que vous-même ne respectez pas !

S.L.F.P.-A.L.R.

Labourdette Eric

 

 

Dirigeant responsable

15:02 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

mardi, 25 octobre 2016

Etat des casernes 256 ième versions

Madame la Secrétaire d’Etat

Botanic Buding

Boulevard Saint-Lazare 10

 

B-1210 Bruxelles

 

Le S.L.F.P. vous demande d’intervenir auprès du S.I.A.M.U. afin :

 

  • D’installer des porte-manteaux dans les douches situées Héli I, 2ème étage, afin que les agents ne doivent pas déposer leurs vêtements propres par terre. De faire vérifier le débit des douches et l’évacuation d’eau de certaines de ces douches. Parfois les agents prennent un bain-douche !

 

Arrêté royal du 10 octobre 2012 fixant les exigences de base générales auxquelles les lieux de travail doivent répondre

Art. 56. L'employeur met des produits de toilette en suffisance et, le cas échéant, des produits spéciaux de nettoyage ainsi que tout autre équipement supplémentaire à la disposition des travailleurs sans que cela entraîne des frais pour eux. Il met également à disposition suffisamment d'essuie-mains dont il assure l'entretien et le remplacement en temps utile. Il peut mettre à la disposition tout autre moyen qui est destiné à sécher les mains.

  1. D’entamer la procédure de remplacement des fauteuils dans les salles de télévision. Le S.L.F.P. demande l’avis d’un ergonome. Les fauteuils des salles de télévision sont dans un état déplorable et peu adapté à la destination du local.

Art. 63. Le local de repos peut soit être annexé au réfectoire, soit situé dans un local qui peut également être affecté à une autre destination. Il est protégé contre la nuisance qui a entraîné l'installation du local de repos. Les locaux de repos sont équipés d'un nombre suffisant de tables et de sièges à dossier, tenant compte du nombre des travailleurs. Le nombre de sièges de repos, adapté à la destination du local, est égal au nombre de travailleurs qui doivent en disposer en même temps.

  • De trouver une solution à la problématique de la fermeture automatique et inopinée des ambulances. A plusieurs reprises, certaines ambulances, se sont fermées automatiquement laissant les agents pantois devant leur véhicule sans pouvoir y pénétrer ! Pas mal pour un service d’urgence et cas unique en Belgique pour un service d’urgence !
  • Trouver une solution en urgence les problèmes suivants au poste U.C.L.
  • Infiltrations d'eau plateforme du 1 er étage (terrasse) en façade arrière, plateforme deuxième étage en façade avant, infiltrations d'eau côté chambre s/off, infiltration d'eau au 1 er étage côté toilette, infiltrations d'eau garage, dans le bureau du téléphoniste le châssis de fenêtre reste fermé grâce à du papier collant, réparation de la porte coulissante salle commune.

 

Ces problèmes ne datent pas d'hier et ont déjà été signalé à plusieurs reprises par mail ou par téléphone mais jusqu'ici rien a encore été réparé.

  • Pour Delta nous attendons toujours la signature d'un bon de commande pour les vannes de chauffage. Les radiateurs n’ont plus de vannes depuis des années, à chaque visite caserne ces problèmes sont répertoriés dans les rapports de visite annuels. Il n’y a plus d’encre pour signer les bons ? Pour appel, Delta à, à deux reprises, passé l’hiver sans chaudière et en prenant des douches dans des containers de désinfection placés dans le garage du poste !!!
  •  

L’excuse d’attendre les résultats d’une enquête menée par une firme en charge de faire un état des lieux des postes et casernes ne doit pas empêcher l’employeur de faire des petits travaux d’entretien ou des commandes de matériel ! Les visites des lieux de travail, obligatoires, rapportent assez de problèmes à régler !

Le S.L.F.P. s’inquiète du départ de notre architecte, engagée pour aider le département logistique pour l’entretien des postes et casernes ! Sera-t-elle remplacée ?

Quel sera le budget dont disposera le S.I.A.M.U. afin d’entamer les travaux qui devront être exécutés après la mise à disposition du rapport de la firme en charge de l’état des lieux des bâtiments du S.I.A.M.U. ?

Le Gouvernement dépense des sommes folles pour des audits, des états des lieux, des consultants, etc….. Quel sera le suivi financier de ces études ? Quel est le budget dont disposera le S.I.A.M.U., après les nombreuses études menées par des spécialistes, pour entamer les travaux dans toutes les casernes du S.I.AM.U. ? A chaque dénonciation de problèmes dans un poste, la même réponse nous est donnée « nous attendons les résultats de l’enquête menée par des spécialistes ».

 

Pas besoin d’être spécialiste pour remarquer qu’un châssis ne ferme plus, que l’eau coule dans les locaux, qu’il n’y a plus de vannes aux radiateurs et que l’ensemble des bâtiments doit faire l’objet de travaux d’entretien ou de réparations !

  • Quid de l’avenir du poste Delta ?
  • Quid de l’avenir du poste Chênaie ?
  • Quid du poste V.U.B. ?
  • Quid des travaux au poste d’Anderlecht ?
  • Quid des travaux à l’Héliport ? Les châssis vont bientôt devoir être remplacés faute d’entretien.

 

Pour terminer, Madame la Secrétaire d’Etat, nous attendons toujours une réponse à notre courrier du 06 octobre demandant les procès-verbaux et les avis motivés des organisations syndicales relatifs au plan du personnel. Il manque aussi de rédacteurs pour rédiger les procès-verbaux des réunions à l’état-major ?

 

Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez agréer, Madame la Secrétaire d’Etat, l’expression de nos salutations syndicales.

 

 

Pour le S.L.F.P.-A.L.R.

 

Labourdette Eric

Dirigeant responsable

 

 

05:28 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

vendredi, 21 octobre 2016

Proposition SIAMU - Voorstel DBDMH

Votre avis est demandé: slfp-vsoa@firebru.brussels

U advies Wordt gevraagd: slfp-vsoa@firebru.brussels

 Rappel: OJ du comité du 27.10.2016

      1. A la demande du S.L.F.P. :

 

  1. Quand le PPMO remplacera-t-il le test VO2 max ? Ou encore, quand le VO2 max sera-t-il remplacé par un test moins sujet à controverses ou par des prises de valeurs plus adaptées ?

 

Propositions de la direction: Services « Légers » ou Services avec Restrictions Opérationnelles

Voorstel van de directie:  « Lichte » Diensten of Diensten met Operationele Beperkingen

 

  1. Pompiers et Caporaux:

 

1.1 Sont considérés en service « léger » :

 

- plus apte médicalement à la lutte active contre le feu

- plus apte médicalement à l’ambulance

- plus apte médicalement à chauffeur pompe (pour ceux qui ont ce brevet)

 

1.2 Fonctions en service « léger » en 24h (uniquement à l’EM)

 

- factionnaire

- contrôleur

- remisier, téléphoniste

- convoyeur sable, convoyeur petit véhicule de vidange, chauffeur C12

 

1.3 Places disponibles en 24h pour ces services « légers »

 

Ces places sont limitées à 3 par Cie.

 

Une fois qu’un membre opérationnel est déclaré inapte au feu par la médecine du travail, il lui est attribué une de ces places (toujours en 24h).

Si une personne en plus des 3 places disponibles est déclarée en service « léger », elle prend la place de celle qui était déjà en service « léger » depuis le plus longtemps ; cette dernière personne passe en 8 heures.

Elle peut effectuer des tâches parmi les suivantes en 8 heures:

  • Remisier
  • Téléphoniste
  • Coursier
  • Cantinier
  • Entretien caserne et ses abords
  • Aide au labo masque, à l’instruction, au service des plans, à la prévention, à l’atelier, …

 

L’agent « réaffecté » en 8 heures dépend du Département dans lequel il travaille.

 

1.4. Service « léger » en 24 h au CS100

 Si le membre opérationnel a les qualités requises, il peut demander à être réaffecté en 24h au CS100.

 

  1. Brandweermannen en Korporaals:

 

1.1 Worden in “lichte” dienst beschouwd:

- geen actieve brandbestrijding meer

- geen ziekenwagen meer

- geen pompbestuurder meer (voor degenen die dit getuigschrift hebben)

 

1.2 Functies in “lichte” dienst in 24u (enkel in de STAF)

- wachtpost

- controleur

- remisier, telefonist

- begeleider zand, begeleider kleine ledigingswagen, bestuurder C12

 

1.3 Beschikbare plaatsen in 24u voor deze “lichte” diensten

 

Beperkt tot 3 plaatsen per Cie.

 

Wanneer een operationeel personeelslid door de arbeidsgeneeskunde ongeschikt wordt verklaard voor de brand, wordt hem één van deze plaatsen toegekend (steeds in 24u).

Indien er iemand ongeschikt wordt verklaard voor de brand en indien deze 3 plaatsen reeds ingenomen zijn, neemt hij de plaats in van de persoon die reeds het langst in “lichte” dienst werkt; deze laatste persoon gaat over naar het 8u-regime.

Hij mag de volgende taken uitvoeren in 8 uur :

  • Remisier
  • Telefonist
  • Boodschapper
  • Kantinemedewerker
  • Onderhoud kazerne en omgeving
  • Hulp in het maskerlabo, de instructie, de dienst plannen, de preventie, het atelier,…

 1.4. “Lichte” dienst in 24u in het HC 100

Indien het operationeel personeelslid over de vereiste kwaliteiten beschikt, kan hij zijn reaffectatie in 24u naar het HC 100 aanvragen.

 

  1. Sergents et Sergent-Major:

 

2.1 Sont considérés en service « léger » :

 

- plus apte médicalement à la lutte active contre le feu

- plus apte médicalement à l’ambulance

- plus apte médicalement à chauffeur pompe (pour ceux qui ont ce brevet)

 

2.2 Fonctions en service « léger » en 24h (uniquement à l’EM)

 

- sergent de semaine

- sergent chauffeur

 

2.3 Places disponibles en 24h pour ces services « légers »

 

Ces places sont limitées à 2 par Cie.

 

Une fois qu’un membre opérationnel est déclaré inapte au feu par la médecine du travail, il lui est attribué une de ces places (toujours en 24h).

Si une personne en plus des 2 places disponibles est déclarée en service « léger », elle prend la place de celle qui était déjà en service « léger » depuis le plus longtemps ; cette dernière personne passe en 8 heures.

Elle peut effectuer des tâches parmi les suivantes en 8 heures :

  • Aide au labo masque, à l’instruction, au service des plans, à la prévention, à l’atelier, …
  • Coursier
  • Aide à la bibliothèque, visite caserne
  • Il peut, s’il le désire et après avoir reçu la formation adéquate, se porter comme volontaire prioritaire pour des missions préventives irrégulières (contrôle d’événement, …).

 

L’agent « réaffecté » en 8 heures dépend du Département dans lequel il travaille.

 

2.4. Service léger en 24 h au CS100

 

Si le membre opérationnel a les qualités requises, il peut demander à être réaffecté en 24h au CS100.

 

  1. Sergeanten en Sergeant-majoors:

 

2.1 Worden in “lichte” dienst beschouwd :

- geen actieve brandbestrijding meer

- geen ziekenwagen meer

- geen pompbestuurder meer (voor degenen die dit getuigschrift hebben)

 

2.2 Functies in “lichte” dienst in 24u (enkel in de STAF)

- sergeant van week

- sergeant-chauffeur

 

2.3 Beschikbare plaatsen in 24u voor deze “lichte” diensten

Beperkt tot 2 plaatsen per Cie.

 

Wanneer een operationeel personeelslid door de arbeidsgeneesheer ongeschikt wordt verklaard voor de brand, wordt hem één van deze plaatsen toegekend (steeds in 24u).

Indien er iemand ongeschikt wordt verklaard voor de brand en indien deze 2 plaatsen reeds ingenomen zijn, neemt hij de plaats in van de persoon die reeds het langst in “lichte” dienst werkt; deze laatste persoon gaat over naar het 8u-regime.

Hij mag de volgende taken uitvoeren in 8 uur :

  • Hulp in het maskerlabo, de instructie, de dienst plannen, de preventie, het atelier, …
  • Boodschapper
  • Hulp in de bibliotheek, bij kazernebezoeken
  • Hij kan, indien gewenst en na het verkrijgen van de passende opleiding, optreden als prioritair vrijwilliger voor onregelmatige preventieve opdrachten (controle evenementen,…)

 

Het “gereaffecteerd” personeelslid in 8 uur hangt af van het departement waarin het werkt.

 

2.4. “Lichte” dienst in 24u bij het HC 100

Indien het operationeel personeelslid over de vereiste kwaliteiten beschikt, kan hij zijn reaffectatie in 24u naar het HC 100 aanvragen.

 

  1. Adjudants:

 

3.1 Sont considérés en service « léger » :

 

- plus apte médicalement à la lutte active contre le feu

 

3.2 Fonctions en service léger en 24h

 

- pas de fonctions disponibles en permanence

 

- pour éviter de faire passer un Adjt. pour une période de 1 mois en 8 heures, il pourrait rester en 24 heures pendant ce laps de temps et assurer sa fonction d’adjudant de Cie et assurer comme fonction opérationnelle convoyeur faubourg.

- ce laps de temps passé, il doit passer en 8 heures et peut effectuer des tâches administratives dans les différents départements en fonction de ses qualités et besoins du service.

- il peut, s’il le désire et après avoir reçu la formation adéquate, se porter comme volontaire prioritaire pour des missions préventives irrégulières (contrôle d’événement, …).

L’agent « réaffecté » en 8 heures dépend du Département dans lequel il travaille.

 

3.3. Service « léger » en 24 h au CS100

 

Si le membre opérationnel a les qualités requises, il peut demander à être réaffecté en 24h au CS100.

 

  1. Adjudanten:

 3.1 Worden in “lichte” dienst beschouwd :

- geen actieve brandbestrijding meer

 3.2 Functies in “lichte” dienst in 24u

- geen functies permanent beschikbaar

- om te vermijden dat een Adj. voor een periode van een maand in 8u geplaatst wordt, zou hij in 24 uur kunnen blijven en zijn functie van compagnieadjudant kunnen combineren met de operationele functie van begeleider faubourg.

- als deze periode verstreken is, moet hij overgaan naar het 8u-regime en kan hij ,afhankelijk van zijn kwaliteiten en de behoeften van de dienst, administratieve taken uitvoeren in de verschillende departementen.

- Hij kan, indien gewenst en na het verkrijgen van de passende opleiding, optreden als prioritair vrijwilliger voor onregelmatige preventieve opdrachten (controle evenementen,…)

 Het “gereaffecteerd” personeelslid in 8 uur hangt af van het departement waarin het werkt.

 

3.3. “Lichte dienst” in 24u bij het HC 100

Indien het operationeel personeelslid over de vereiste kwaliteiten beschikt, kan hij zijn reaffectatie in 24u naar het HC 100 aanvragen.

 

  1. Officiers:

 4.1 Sont considérés en service « léger » :

 - plus apte médicalement à la lutte active contre le feu

 4.2 Fonctions en service « léger »

 - pas de fonctions disponibles

 - un Officier doit donc soit passer en régime de 8 heures soit prendre congé pour ses gardes de 24 heures tant qu’il n’est pas redéclaré apte.

- il peut, s’il le désire, se porter comme volontaire prioritaire pour des missions préventives irrégulières (football, sommets européens, …).

 Remarques

 - la durée pour être en service « léger » est de maximum 6 mois à l’exception du CS100.

- les cas particuliers (AT, femme enceinte, …) seront étudiés par le médecin de Corps collégialement avec la Direction Opérationnelle.

- les services « légers » sont répartis uniformément dans les 4 Cie de l’EM.

  1. Officieren:

 4.1 Worden in “lichte” dienst beschouwd:

- geen actieve brandbestrijding meer

  4.2 Functies in “lichte” dienst

- geen functies beschikbaar

- in afwachting dat hij opnieuw geschikt verklaard wordt, moet de officier ofwel in 8u-regime werken, ofwel verlof nemen voor zijn wachten in 24 uur.

- hij kan, indien gewenst, optreden als prioritair vrijwilliger voor onregelmatige preventieve opdrachten (voetbal, Europese top, …).

 Opmerkingen

 

  • De duur in “lichte” dienst bedraagt maximum 6 maanden met uitzondering van het HC100.
  • De bijzondere gevallen (AO, zwangere vrouw,…) zullen bekeken worden door de korpsgeneesheer in samenspraak met de operationele directie.
  • De “lichte” diensten worden gelijkmatig verdeeld over de 4 Cie van de STAF.

 

 

09:52 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook

vendredi, 14 octobre 2016

CPPT-CPBW 10.2016

La prochaine réunion du CPPT aura lieu à la caserne de l’Héliport, le jeudi 27 octobre 2016 à 9 heures

ORDRE DU JOUR :

 Direction :

 

ROI du CPPT.

Gilets de protection : avis du Comité.

Droits et devoirs des agents : suite des réflexions, politique en matière de stress, de burnout et de gestion des conflits.

Règlement sur l’affectation d’agents opérationnels inaptes.

CET (Casualty Extraction Teams).

Aperçu travaux.

 

A la demande du S.L.F.P. :

 

Quand le PPMO remplacera-t-il le test VO2 max ? Ou encore, quand le VO2 max sera-t-il remplacé par un test moins sujet à controverses ou par des prises de valeurs plus adaptées ?

Quid de l’audit de Why promis pour mi-octobre ?

Quid de l’adaptation de l’ordre permanent relatif aux containeurs 1er départ ?

Quid de l’adaptation de la feuille de garde dans les différents postes ?

Quid de la modification du R.O.I. du C.P.P.T. ? Point déposé depuis des mois !! Il faut une plainte au S.P.F. Emploi, Travail et Concertation sociale ?

Que compte faire l’autorité avec les heures supplémentaires dues au recyclage obligatoire rapport ABI/Kit ATTENTAT ?

Quid du tableau du suivi des points C.P.P.T. ?

Quid de la procédure pour informer la Caisse d’entraide d’un éventuel accident de travail d’un agent 

Quid de la désignation d’une personne de confiance ?

De volgende vergadering van het CPBW zal plaatshebben op donderdag 27 oktober 2016 om 9 uur.

AGENDA:

Directie

  • HR van het CPBW.
  • Beschermende vesten: advies van het comité.
  • Rechten en plichten van de personeelsleden: vervolg denkoefening, beleid inzake stress, burn out en conflictbeheer.
  • Reglement inzake de affectatie van arbeidsongeschikte operationele personeelsleden.
  • CET (Casualty extraction Teams).
  • Overzicht werken.

 Op verzoek van het VSOA:

  •  Wanneer zal het PPMO de VO2 max vervangen? Of nog: wanneer zal de VO2 max worden vervangen door een minder omstreden test of door het afnemen van meer aangepaste waarden?
  • Is er nieuws over de audit van Why die tegen medio-oktober beloofd was?
  • Is er nieuws over de aanpassing van het staand order inzake de containers 1ste vertrek?
  • Is er nieuws over de aanpassing van het dienstblad in de verschillende posten?
  • Is er nieuws over de wijziging van het HR van het CPBW? Dit punt staat al maanden op de agenda!! Moet er eerst een klacht komen bij de FOD Werkgelegenheid, Arbeid en Sociaal overleg?
  • Wat is de overheid van plan met de overuren die te wijten zijn aan de verplichte bijscholing ABI-verslag/Kit aanslagen?
  • Wat met de tabel over de follow-up van de in het CPBW behandelde punten?
  • Is er nieuws over de procedure om de Kas van onderlinge hulp der brandweerlieden in te lichten over een eventueel arbeidsongeval van een personeelslid?
  • Is er nieuws over de aanstelling van een vertrouwenspersoon?

 

 

05:12 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

jeudi, 13 octobre 2016

Plan du personnel

Bruxelles, le 13 août 2016

 

 

 

Concerne : plan de personnel

 

 Madame la Secrétaire d’Etat,

  

Le 30 septembre 2016, par décision du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 14 juillet 2016, a été publié le plan du personnel adapté du Service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente de la Région de Bruxelles-Capitale.

 

Au rang A5+ : 1 chef de corps

Au rang A 5 : 1 Officier Commandant en Second

                        1 coordinateur administratif

Au rang A 4 : 3 majors

                        2 directeurs-Chef de service

 

La note de service 2016-202 désigne un commandant en second par fonction supérieur (A5)

La note de service 2016-209 désigne 4 majors pour exercer les fonctions supérieures de Major (4 A4)

La note de service 2016-149 désigne 1 officier-chef de service (A5+) et 1 directeur général par fonction supérieure (A5)

La note de service 2016-177 (18.08.2016) annonce un appel à candidatures pour l’exercice de fonction supérieure de directeur-chef de service A4.

 

Outre le fait que la mode de fonctionner avec des at-intérim a changé au S.I.A.M.U. et est passé à des « fonctions supérieures », le S.L.F.P. s’inquiète de la non-désignation à des fonctions supérieures des chefs de service A4.

 Pourquoi cette désignation n’a pas encore eu lieu de même que la promotion au grade D2 et C2 (note 2016-178) dans le cadre administratif?

 La plan de personnel mentionne 3 A4 comme major, il y en a 4 qui exerce les fonctions supérieures. Quid du respect du plan de personnel ?

 Le cadre organique du S.I.A.M.U. a été abrogé. Le plan de personnel, publié le 30 septembre est d’application mais est une adaptation d’un autre texte.

 Questions :

 

  1. Malgré nos demandes, nous n’avons toujours pas reçu le procès-verbal de la réunion de concertation relative au plan de personnel mentionnant les avis motivés des organisations syndicales et de l’autorité. Pourquoi ?

 La loi du 19 décembre 1974 organisant les relations entre les autorités publiques et les syndicats   des agents relevant de ces autorités impose l’obligation de se concerter avec les organisations syndicales représentatives au sujet du plan du personnel, chose faite à propos du plan de personnel.

  • Le secrétaire rédige les procès-verbaux des réunions.  Le procès-verbal de chaque réunion mentionne l'avis motivé.

Il y a infraction à la législation.

  • Le S.L.F.P. souhaite la communication des motifs, éventuels, pour lesquels l’autorité s’écarte de l’avis du comité de concertation.
  • Les agents désignés au fonction supérieures de chef de corps et de major bénéficieront ils de l’allocation mentionnée à l’article 379 de l’arrêté du 27 mars 2014 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale portant le statut administratif et pécuniaire des agents des organismes d'intérêt public de la Région Bruxelles-Capitale ?Copie de ce courrier au conseil du S.L.F.P.

 

Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez agréer, Madame la Secrétaire d’Etat, l’expression de nos salutations syndicales.

 

Pour le S.L.F.P.-A.L.R.

 

Labourdette Eric

Dirigeant responsable

 

 

11:36 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

lundi, 10 octobre 2016

News

Pour recevoir la news letter du S.L.F.P.:

slfp-vsoa@firebru.brussels

Om het nieuws brief van het V.S.O.A. te ontvangen:

slfp-vsoa@firebru.brussels

05:17 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

mercredi, 05 octobre 2016

WAVRE 07.2016-WAVER 07.2016

Chers collègues,

 

Le front commun du secteur public manifestera, le vendredi 7 octobre à Wavre, ville du Premier Ministre.

 Thème : Les services publics : un investissement sûr

 Rendez-vous à 10h à la Place Alphonse Bosch à Wavre

 

Le SLFP participe à l’action à Wavre.

 11h : prise de parole des trois syndicats

14h : fin de la manifestation

Pour se garer -> parking Carrefour

 

Pourquoi ? Car l’inquiétude grandit par rapport à des nouvelles mesures budgétaires. A cela s’ajoute la politique destructrice menée par le Gouvernement en matière de secteur public : les crédits de personnel sont rabotés, l’emploi diminue, les moyens de fonctionnement ont chuté de 20%, de nouvelles mesures en matière de pension s’annoncent, des entreprises publiques risquent d’être vendues, … Autant de mesures qui restent imbuvables pour le personnel de la fonction publique.

 

Le but est de rappeler au Premier Ministre que le secteur public n’est pas une variable d’ajustement budgétaire, même quand le Ministre des Finances dérape dans ses calculs.

 

Les services publics sont un investissement sûr. Ils répondent présents jour après jour, pour tous les citoyens.

Beste collega’s,

 

Het gemeenschappelijk front van de openbare sector betoogt op vrijdag 7 oktober in Waver, de stad van de eerste minister. (affiche in bijlage)

 

Thema: Openbare diensten zijn een waardevolle investering

 

Afspraak om 10u op het Alphonse Boschplein te Waver

 

Het VSOA neemt deel aan de actie in Waver

 

11u: toespraken van de drie vakbonden

14u: einde betoging

Parkeren kan op parking Carrefour.

 

Waarom? De nieuwe begrotingsmaatregelen die de regering heeft aangekondigd, zijn verontrustend. Het openbaar ambt valt verder ten prooi aan de sloophamer van de regering. Inderdaad, de personeelskredieten worden ingekrompen, de tewerkstelling vermindert, de werkingsmiddelen nemen een duik van 20%, er zitten nieuwe pensioenmaatregelen aan te komen, overheidsbedrijven dreigen verkocht te worden, er wordt zelfs aan een indexsprong voor de openbare sector gedacht … Dit slikt het personeel van het openbaar ambt niet.

 

We willen daarmee aan de eerste minister duidelijk maken dat de openbare sector geen variabele is om de begroting sluitend te maken wanneer de minister van Financiën met zijn berekeningen heeft geknoeid.

 

De openbare diensten zijn een waardevolle investering. Ze zijn er elke dag, voor iedere burger.

 

S.L.F.P.-A.L.R.

V .S.O.A.-L.R.B.

 

 

Labourdette Eric

06:41 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

samedi, 01 octobre 2016

Réforme SIAMU

Suite à la première réunion avec l’autorité relative à la modification du statut des agents opérationnels, le S.L.F.P. demandera aux autres organisations syndicales de nous rejoindre afin de former un front commun afin d’établir un cahier de revendications en front commun. Les négociations s’avèreront dures !

Le S.L.F.P. rappelle au personnel, les nombreuses économies faites sur notre dos, pendant des années, par l’autorité, quelques exemples :

 

  • En ne complétant pas notre ex-cadre organique au niveau du personnel, pendant des années, il y a eu des économies budgétaires sur la somme prévue par le Gouvernement pour ce cadre !
  • En laissant pourrir les procédures de promotions. Pendant des années, l’autorité a fait des économies sur les avancées barémiques auxquelles le personnel avait droit pendant ce temps mort !
  • En refusant d’appliquer l’effet rétroactif pour les promotions quand, enfin, elles sont publiées (pire, ces promotions prennent effet encore après la date de parution de la note de service)
  • En refusant d’appliquer dès 2016, une augmentation salariale de :
  • 0,5 % de la masse salariale brute, coût total pour l’employeur, toutes charges comprises ;
  • 0,3 % de la masse salariale nette sans coût supplémentaire pour l’employeur.
  • En refusant une augmentation de 1€ par chèque-repas alors que la législation l’autorise.
  • En laissant pourrir nos casernes et en nous laissant vivre dans de véritables chancres !

Dès le début de la réforme de la sécurité civile, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a montré son désintérêt face à cette réforme en se croyant, tout à fait, autonome pour son service d’incendie malgré les nombreux avis du Conseil d’Etat expliquant le contraire. Non seulement le personnel en a fait les frais en voyant leur statut ou promotions annulées, mais en plus doit encore en faire les frais, quelques années plus tard, parce que, à cause de sa position initiale, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale ne reçoit pas les mêmes subsides que les zones de secours !

Ce n’est pas la faute du personnel ! Ce n’est pas le personnel qui doit payer les erreurs et l’incompétence des différents Gouvernements !

Le S.L.F.P. a demandé à l’autorité :

  • Quel est le mandat exact donné par la Gouvernement à la Secrétaire d’Etat en charge du S.I.A.M.U. ?
  • Quelle est l’enveloppe budgétaire dont dispose la Secrétaire d’Etat en charge du S.I.A.M.U. en sachant que les modifications du statut coûteront, inévitablement, de l’argent (création de cadre infirmier, etc… ??
  • Un calcul des différences salariales entre les barèmes du statut fédéral et les barèmes du statut des agents opérationnels de la Région de Bruxelles-Capitale (Traitement brut + allocations forfaitaires de garde et prime opérationnelle) !

Quelques chiffres du S.L.F.P. :

Grades Fédéral

Salaire fédéral

Grades SIAMU

Salaire SIAMU

Différence mensuelle brute

Sapeur-pompier (0)

2862,67

Sapeur-pompier (0)

2.622,43

- 240,24

Caporal (3 ans)

3432,22

 

Sapeur-pompier qualifié (3 ans)

2.863,08

- 559,14

Caporal (3 ans)

3.040,82

- 391,4

Sergent (12 ans)

4226,18

Sergent (12 ans)

3.909,20

- 316,98

Sergent (18 ans)

4546,92

Sergent (18 ans)

4.522,21

- 24,71

Adjudant (22 ans)

5315,24

Adjudant (22 ans)

5.109,61

- 205,63

Lieutenant (0)

4998,62

Lieutenant (0)

3 .349,97

-          1.648,65

Capitaine (0)

5.443,16

Capitaine (0)

3 .349,97

-          2.093,19

Capitaine (0) ir

4.526,95

- 916,21

Major (7 ans)

7459,59

 

Major (7 ans)

5.929,24

- 1.530,35

Major (7 ans) ir

6.585,81

- 873,78

Colonel (10 ans)

8590,99

Colonel (10 ans)

6.949,89

- 1.611,10

 

Il y a quelques mois, le S.L.F.P. était montré du doigt pour vouloir suivre le fédéral en tout point ! Qu’en est-il maintenant alors qu’il s’avère que nous sommes obligés de le suivre pour les grades, pour le test d’alcool et de drogue, pour la fin des groupes contingentés de pompiers et caporal, pour l’interdiction de créer de nouveaux grades intermédiaires, etc… ?

Nous devons nous serrer les coudes et revendiquer, tous ensemble et dans l’avantage de TOUT le personnel, les maigres avantages que nous pourrons tirer de cette réforme.

Le S.L.F.P. en à marre d’entendre que certains agents, à certains niveaux sont trop payés !

Si c’est tout le respect que vous avez envers vos hommes et femmes du feu, il est inutile de venir faire bonne presse dans nos casernes lors d’évènements malheureux !

Et eux ? Et toutes ces nouvelles OIP que le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale crée en nommant de nouveaux mandataires et en « installant » une série de personnes à différents postes faisant les choux gras de la presse ?

Le gouvernement bruxellois a récemment décidé de créer deux nouveaux organismes d’intérêt public (OIP) pour assumer des compétences normalement gérées par l’administration, quel est le coût de ces créations ?

 

Aujourd’hui, nous subissons, clairement, tous les désavantages de cette réforme sans en tirer aucun bénéficie.

 

Pour le S.L.F.P.- A.L.R.

 

 

Labourdette Eric

Dirigeant responsable

08:53 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

vendredi, 30 septembre 2016

Mise au points

Face à certaines critiques, le S.L.F.P. tient à remettre les choses au point.

Il y a quelques mois nous pouvions lire ce genre de commentaires :

« Bientôt l'armée mexicaine au SIAMU (Visant la situation des officiers) !!!

Sans accord de coopération, le cadre de base sera oublié !!!

Nous avons déjà perdu le grade d'adjudant-chef et celui de premier sergent, nous allons perdre le grade de sergent Major !!! »

Remarques du S.L.F.P. : Il s’agit, sans doute, d’une perte de mémoire de la part de l’organisation syndicale qui publie ce genre de communiqué ! Lors de la négociation du statut de 1998, cette même organisation syndicale, a signé un protocole d’accord relatif à la modification du statut. Non seulement les grades de premier-sergent et d’adjudant-chef n’existaient plus, mais nos grades « miliaires » avaient disparus pour faire place à des appellations folkloriques telles que : chef de section, chef de détachement, officier Chef des interventions, etc… !!

Le S.L.F.P. a déposé, immédiatement, un recours au Conseil d’Etat contre ce statut de 1998.

Pour information, l’auditeur du Conseil a donné raison au S.L.F.P. ! Il semble que certaines personnes l’ont oublié.

On nous annonçait, dans ce même communiqué, que, lors de la réforme du S.I.A.M.U., le cadre intermédiaire sera sacrifié alors que le cadre officier sera mis plus qu'en avant. On accusait deux organisations syndicales de marqués leur accord sur cette situation.

Remarques du S.L.F.P. : Effectivement le S.L.F.P. était une des organisations a marqué son accord pour se mettre sur la même ligne que le fédéral puisque nous n’avions plus d’autres choix, pas pour une pluie d’étoiles comme indiqué mais pour que TOUT le personnel puisse bénéficier des mêmes avantages que les autres agents opérationnels du pays. Pour rappel, au niveau fédéral nous avions marqué notre désaccord face à la disparition des grades intermédiaires et les modifications dans le cadre Officier. Face à l’ignorance du pouvoir fédéral quant à nos revendications, nous n’avions plus qu’à limiter les dégâts pour notre personnel et aller tous dans la même direction. Pour information, dans les procès-verbaux des négociations, nous remarquons que nous sommes les seuls à demander le maintien des grades intermédiaires.

Bref, quelques mois plus tard, une évidence, le S.L.F.P. avait raison de demander l’application simple du statut fédéral :

La preuve en chiffes :

Grades Fédéral

Salaire fédéral

Grades SIAMU

Salaire SIAMU

Différence mensuelle brute

Sapeur-pompier (0)

2862,67

Sapeur-pompier (0)

2.622,43

- 240,24

Caporal (3 ans)

3432,22

 

Sapeur-pompier qualifié (3 ans)

2.863,08

- 559,14

Caporal (3 ans)

3.040,82

- 391,4

Sergent (12 ans)

4226,18

Sergent (12 ans)

3.909,20

- 316,98

Sergent (18 ans)

4546,92

Sergent (18 ans)

4.522,21

- 24,71

Adjudant (22 ans)

5315,24

Adjudant (22 ans)

5.109,61

- 205,63

Lieutenant (0)

4998,62

Lieutenant (0)

3 .349,97

-          1.648,65

Capitaine (0)

5.443,16

Capitaine (0)

3 .349,97

-          2.093,19

Capitaine (0) ir

4.526,95

- 916,21

Major (7 ans)

7459,59

 

Major (7 ans)

5.929,24

- 1.530,35

Major (7 ans) ir

6.585,81

- 873,78

Colonel (10 ans)

8590,99

Colonel (10 ans)

6.949,89

- 1.611,10

 

L’accord de coopération signé entre la Région de Bruxelles-Capitale impose que le S.I.A.M.U. s’aligne sur les grades du fédéral malgré le désaccord des TROIS organisations syndicales.

Donc, contre la volonté des organisations syndicales, il y a « une pluie d’étoiles » qui tombe sur le S.I.A.M.U. (mais, pour être honnête envers le personnel, cette pluie d’étoiles n’est pas assortie d’une augmentation barémique)

Par contre cette pluie d’étoiles n’est pas assortie d’augmentation barémique. Le résultat est visible en termes de chiffres dans le tableau ci-dessus. Tout le personnel, cadre de base, cadre subalterne et supérieur sont à la traine par rapport au reste du pays !

A la vue de ces chiffres, le S.L.F.P., tant critiqué, revendique encore plus fort, son accord pour s’aligner sur le fédéral !

Aujourd’hui, nous subissons, clairement, tous les désavantages de cette réforme sans en tirer aucun bénéficie.

Pour le S.L.F.P.- A.L.R.

Labourdette Eric

Dirigeant responsable

04:53 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Shifts 24H00/Shifts 24u00

En mai 2016, une circulaire du Ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, relative à l’organisation du temps de travail des agents opérationnels des zones de secours fait réagir, rapidement et fermement, les organisations représentatives dans le monde des sapeurs-pompiers.

Le ministre déconseillait les shifts en 24 heures, en partie sur de faux arguments et notamment sur l’aspect négatif pour la santé d’effectuer des shifts de 12 heures ou plus.

Les agents risques des troubles cardiaques, des dépressions et des burn-out.

Il est vrai que l’état de la réforme des zones de secours provoque des dépressions et des burn-out chez les agents des zones de secours. Ces symptômes ne sont pas le fait des shifts en 24 heures.

A cause de cette circulaire, bon nombre de zones de secours refusent de modifier l’horaire de garde des agents, alors que les hommes du feu sont demandeurs, du moins dans certaines zones, de passer en shifts de 24 heures. Dans d’autres zones, l’autorité zonale, faisant sans doute de l’excès de zèle pour faire plaisir au Ministre, envisage de modifier l’horaire de garde des agents opérationnels, qui prestent en 24 heures depuis des décennies, pour passer en shifts de 12 heures, provoquant ainsi des mouvements de grogne chez les hommes du feu. D’autres ont franchi le pas et ont modifié l’horaire de garde des pompiers. Dans plusieurs casernes du Brabant Flamand, de shifts de 24 heures nous sommes passés en shifts de 12 heures.   La zone est en action de grève depuis. Ces changements d’horaires ont provoqué, brusquement, une modification des conditions de travail des agents. La vie familiale est bouleversée sans que personne ne s’en soucie.

L’argumentation employée par certaines autorités ne tient pas la route. Les études prouvent que travailler la nuit est mauvais pour la santé. En prestant des shifts de 12 heures, les agents prestent plus souvent la nuit ! L’effet recherché pour soi-disant veiller à notre santé tombe à l’eau. Il faudra chercher d’autres excuses.

Pour le S.L.F.P., en regard de la législation relative au temps de travail, les shifts de 24 heures ne sont, en aucun cas, contraires à la législation Européenne ou Belge :

 

DIRECTIVE 2003/88/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL

du 4 novembre 2003 concernant certains aspects de l'aménagement du temps de travail.

Durée maximale hebdomadaire de travail

Les États membres prennent les mesures nécessaires pour que, en fonction des impératifs de protection de la sécurité et de la santé des travailleurs :

  1. a) la durée hebdomadaire du travail soit limitée au moyen de dispositions législatives, réglementaires ou administratives ou de conventions collectives ou d'accords conclus entre partenaires sociaux ;
  2. b) la durée moyenne de travail pour chaque période de sept jours n'excède pas quarante-huit heures, y compris les heures supplémentaires.

Des études ont démontré que l'organisme humain est plus sensible pendant la nuit aux perturbations environnementales et à certaines formes pénibles d'organisation du travail et que de longues périodes de travail de nuit sont préjudiciables à la santé des travailleurs et peuvent compromettre leur sécurité au travail.

Aux fins de la présente directive, on entend par :

 

  1. « Temps de travail » : toute période durant laquelle le travailleur est au travail, à la disposition de l'employeur et dans l'exercice de son activité ou de ses fonctions, conformément aux législations et/ou pratiques nationales ;
  2. « Travail posté » : tout mode d'organisation du travail en équipe selon lequel des travailleurs sont occupés successivement sur les mêmes postes de travail, selon un certain rythme, y compris le rythme rotatif, et qui peut être de type continu ou discontinu, entraînant pour les travailleurs la nécessité d'accomplir un travail à des heures différentes sur une période donnée de jours ou de semaines ;

 Article 3

Les États membres prennent les mesures nécessaires pour que tout travailleur bénéficie, au cours de chaque période de vingt-quatre heures, d'une période minimale de repos de onze heures consécutives.

Article 4

 Les États membres prennent les mesures nécessaires pour que tout travailleur bénéficie, au cas où le temps de travail journalier est supérieur à six heures, d'un temps de pause dont les modalités, et notamment la durée et les conditions d'octroi, sont fixées par des conventions collectives ou accords conclus entre partenaires sociaux ou, à défaut, par la législation nationale.

Article 5

 Les États membres prennent les mesures nécessaires pour que tout travailleur bénéficie, au cours de chaque période de sept jours, d'une période minimale de repos sans interruption de vingt-quatre heures auxquelles s'ajoutent les onze heures de repos journalier prévues à l'article 3.

Si des conditions objectives, techniques ou d'organisation du travail le justifient, une période minimale de repos de vingt-quatre heures pourra être retenue.

 Article 6

 Les États membres prennent les mesures nécessaires pour que, en fonction des impératifs de protection de la sécurité et de la santé des travailleurs :

  1. a) la durée hebdomadaire du travail soit limitée au moyen de dispositions législatives, réglementaires ou administratives ou de conventions collectives ou d'accords conclus entre partenaires sociaux ;
  2. b) la durée moyenne de travail pour chaque période de sept jours n'excède pas quarante-huit heures, y compris les heures supplémentaires.

 Conformément au paragraphe 2 du présent article, il peut être dérogé aux articles 3, 4, 5, 8 et 16 :

 

  1. c) pour les activités caractérisées par la nécessité d'assurer la continuité du service ou de la production, notamment lorsqu'il s’agit :

iii) des services de presse, de radio, de télévision, de productions cinématographiques, des postes ou télécommunications, des services d'ambulance, de sapeurs-pompiers ou de protection civile ;

Cette directive n’interdit, en aucun cas, les shifts en 24H00.

La loi du 19 avril 2014 fixant certains aspects de l’aménagement du temps de travail des membres professionnels des zones de secours n’interdit, en aucun cas, les shifts en 24 heures. Au contraire, l’article 5, &3 laisse la porte ouverte aux shifts de 24 heures.

Pour le S.L.F.P. et pour la santé des travailleurs, le Ministre devrait s’occuper d’autres matières plus urgentes dans les zones de secours. L’état de nos casernes, le manque d’équipements de protection individuels, le manque de respect de la législation en matière de bien-être au travail, en matière de respect de la législation relative aux documents de bord dans les véhicules, etc… sont des matières plus préoccupantes pour le S.L.F.P.

Certaines zones sont des zones de non-droit ou tout est permis. Certaines zones écrivent et signent des courriers expliquant qu’ils ne respectent pas la législation en toute impunité et sans réaction de la part du pouvoir fédéral !

 Cette réforme est un énorme fiasco pour les agents opérationnels.

In mei 2016 verstuurde minister van Binnenlandse Zaken Jan Jambon een omzendbrief over de organisatie van de arbeidstijd van de operationele medewerkers van de hulpverleningszones. De vertegenwoordigingsorganen van de brandweer reageerden snel en krachtig.

De minister raadt shifts van 24 uur af, deels op basis van valse argumenten, zoals de negatieve gevolgen die shifts van 12 uur of langer zouden hebben voor de gezondheid.

De medewerkers zouden een verhoogd risico lopen op hartaandoeningen, depressies en burn-outs.

De hervorming van de hulpverleningszones veroorzaakt inderdaad depressies en burn-outs bij de medewerkers van de hulpverleningszones. Die symptomen hebben echter niets te maken met de shifts van 24 uur.

 Door deze omzendbrief weigeren heel wat hulpverleningszones om de dienstregeling te wijzigen, terwijl de brandweermannen van bepaalde zones net vragen om over te stappen op 24-urenshifts. Andere zonechefs overwegen dan weer om de dienstregeling van de operationele medewerkers wel te wijzigen, waarschijnlijk om bij de minister in een goed blaadje te komen. De medewerkers presteren er al tientallen jaren lang 24 uur en zouden nu moeten overstappen op shifts van 12 uur. Dat zorgt uiteraard voor gemor bij de brandweermannen. Andere zones hebben de stap al gezet en hebben de dienstregeling van de brandweermannen gewijzigd. In verschillende kazernes in Vlaams-Brabant zijn we overgestapt van 24-urenshifts op 12-urenshifts.   Sinds de aanpassingen staakt de hele zone. De gewijzigde dienstregelingen hebben de arbeidsomstandigheden van de medewerkers plotseling veranderd. Hun gezinsleven wordt overhoopgehaald, zonder dat daar een haan naar kraait.

De argumenten van bepaalde autoriteiten houden geen steek. Uit studies is gebleken dat nachtwerk slecht is voor de gezondheid. Met 12-urenshifts moeten de medewerkers veel vaker ‘s nachts werken! Het gezondheidsargument valt daarmee in het water. Ze zullen andere excuses moeten zoeken.

Volgens het VSOA zijn 24-urenshifts in geen geval strijdig met de Europese en Belgische wetgeving betreffende de arbeidstijd:

 

RICHTLIJN 2003/88/EG VAN HET EUROPEES PARLEMENT EN DE RAAD

van 4 november 2003 betreffende een aantal aspecten van de organisatie van de arbeidstijd

 Maximale wekelijkse arbeidstijd

 De lidstaten treffen de nodige maatregelen opdat in verband met de noodzakelijke bescherming van de veiligheid en de gezondheid van de werknemers:

  1. a) de wekelijkse arbeidstijd via wettelijke of bestuursrechtelijke bepalingen of via collectieve overeenkomsten of bedrijfsakkoorden tussen de sociale partners wordt beperkt;
  2. b) de gemiddelde arbeidstijd in elk tijdvak van zeven dagen, inclusief overwerk, niet meer dan achtenveertig uren bedraagt.

 Onderzoek heeft uitgewezen dat het menselijk organisme 's nachts gevoeliger is voor verstoringen van het milieu en voor bepaalde belastende vormen van arbeidsorganisatie en dat lange perioden van nachtarbeid schadelijk voor de gezondheid van de werknemers zijn en hun veiligheid op het werk in gevaar kunnen brengen.

 Voor de toepassing van deze richtlijn wordt verstaan onder:

  1.  ‘Arbeidstijd’: de tijd waarin de werknemer werkzaam is, ter beschikking van de werkgever staat en zijn werkzaamheden of functie uitoefent, overeenkomstig de nationale wetten en/of gebruiken;
  2. ‘Ploegenarbeid’: een regeling van de arbeid in ploegen, waarbij de werknemers na elkaar op dezelfde werkplek werken, volgens een bepaald rooster, ook bij toerbeurt en al dan niet continu, met als gevolg dat de werknemers over een bepaalde periode van dagen of weken op verschillende tijden moeten werken;

 Artikel 3

De lidstaten treffen de nodige maatregelen opdat alle werknemers in elk tijdvak van vierentwintig uur een rusttijd van ten minste elf aaneengesloten uren genieten.

Artikel 4

De lidstaten treffen de nodige maatregelen opdat alle werknemers, wanneer de dagelijkse arbeidstijd meer dan zes uren bedraagt, een pauze hebben waarvan de praktische details, met name de duur en de voorwaarden voor de toekenning, worden vastgesteld bij collectieve overeenkomst of bedrijfsakkoord tussen de sociale partners of, bij ontstentenis daarvan, bij de nationale wetgeving.

Artikel 5

De lidstaten treffen de nodige maatregelen opdat alle werknemers voor elk tijdvak van zeven dagen een ononderbroken minimumrusttijd van vierentwintig uren genieten waaraan de in artikel 3 bedoelde elf uren dagelijkse rusttijd worden toegevoegd.

Indien objectieve, technische of arbeidsorganisatorische omstandigheden dit rechtvaardigen, kan voor een minimumrusttijd van vierentwintig uren worden gekozen.

Artikel 6

De lidstaten treffen de nodige maatregelen opdat in verband met de noodzakelijke bescherming van de veiligheid en de gezondheid van de werknemers:

  1. a) de wekelijkse arbeidstijd via wettelijke of bestuursrechtelijke bepalingen of via collectieve overeenkomsten of bedrijfsakkoorden tussen de sociale partners wordt beperkt;
  2. b) de gemiddelde arbeidstijd in elk tijdvak van zeven dagen, inclusief overwerk, niet meer dan achtenveertig uren bedraagt.

 Overeenkomstig lid 2 van dit artikel worden afwijkingen van de artikelen 3, 4, 5, 8 en 16 toegestaan:

 

  1. c) voor werkzaamheden waarbij de continuïteit van de dienst of de productie moet worden gewaarborgd, met name in geval van:

iii) pers, radio, televisie, filmproductie, post en telecommunicatie, diensten van ambulances, brandweer en civiele bescherming.

 

Deze richtlijn verbiedt geenszins shifts van 24 uur.

De wet van 19 april 2014 tot vaststelling van bepaalde aspecten van de arbeidstijd van de operationele beroepsleden van de hulpverleningszones verbiedt al evenmin shifts van 24 uur. Artikelen 3 en 5 laten de mogelijkheid van 24-urenshifts zelfs open.

Het VSOA is van mening dat de minister zich beter met andere, dringendere zaken zou bezighouden in de hulpverleningszones, in het belang van de werknemers. Het VSOA maakt zich veel meer zorgen om de staat van onze kazernes, het gebrek aan persoonlijke beschermingsmiddelen, de gebrekkige naleving van de wetgeving inzake welzijn op het werk, de naleving van de wetgeving inzake boorddocumenten in de voertuigen enz.

In bepaalde zones heerst wetteloosheid en is alles toegestaan. Bepaalde zones schrijven en ondertekenen brieven waarin ze verklaren de wetgeving niet na te leven. Zij doen dat volledig straffeloos en zonder enige reactie vanwege de federale overheid.

 Deze hervorming is een fiasco voor de operationele medewerkers.

S.L.F.P.-V.S.O.A.

Labourdette Eric



04:50 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

NEWS

  • Les nouveaux casques d’incendie xxxx  sont à l’essais. Pourquoi seulement ceux-là ? Car le Ministère de l’Intérieur a finalement passé le marcher pour les casques d’incendie et que xxxx qui l’a remporté. Le département Logistique a préféré les faire tester aussi en interne. Jusqu’à présent, les tests semblent positifs.
  • Les nouvelles tenues incendies arrivent ! Celles pour la 10ème compagnie seront livrées la dernière semaine de septembre et ensuite, les autres compagnies suivront.

  • Appel aux contractuels qui veulent être statutarisés : la direction et le cabinet ont exprimé leur volonté de statutariser des contractuels au plus vite. L’inconvénient aujourd’hui est le statut général des OIP qui prévoit que celui qui rate son examen de statutarisation est licencié d’office. Ce texte va être changé dans les mois qui viennent (ça fait presque 2 ans que le gouvernement bruxellois nous le promet). En l’attente, le SLFP a proposé à la direction du SIAMU d’organiser des examens de statutarisation pour des emplois spécifiques très spécialisés avec un examen de ce fait très ciblé. Ainsi, nous appelons les contractuels qui veulent faire valoir leur spécificité à se manifester. Le SLFP leur expliquera tous les tenants et les aboutissants et nous les soutiendrons dans leur candidature.

  • Ethias rembourse vos déplacements liés à votre accident de travail : trop peu d’agent le savent, lorsque vous être en ‘accident de travail, Ethias prend en charge vos déplacements de chez vous au médecin contrôle ou de chez vous au kiné, … à raison de 0,2479€ du km.

  • Beaucoup d’entre vous se pose la question du changement d’indice de la pension, le fameux tantième, le SLFP vous l’explique : 

 

Année

Age minimum

Durée de la

Carrière

Coefficient

Coefficient d’augmentation

Coefficient d’augmentation

2013

60 ans et 6 mois

38

1

1,0910

1,1999

2014

61 ans

39

1

1,0909

1,2000

2015

61 ans et 6 mois

40

1

1,0908

1,2001

2016

62 ans

40

1

1,0908

1,2001

2017

62 ans

40

1

1,0644

1,1706

2018

62 ans

40

1

1,0390

1,1429

2019

62 ans

40

1

1,0390

1,1164

2020

62 ans

40

1

1,0390

1,0908

 

  • L’accord de coopération va bientôt être signé, nous allons donc entamer des nouvelles négociations concernant le statut administratif des pompiers de Bruxelles. Vos suggestions et vos réflexions sont les bienvenues. Nombreux d’entre vous, réclament de pouvoir à nouveau fonctionner avec des cadres ; cadre chauffeurs, cadre technique, cs100, cadre ambulancier, … Tout en cadenassant les passerelles entre cadres, etc. (La CGSP s’oppose farouchement aux cadres). Nous voudrions avoir encore plus de réaction sur le sujet.
  • La cuisine du poste d’Anderlecht va être complètement rénovée. Le chantier devrait commencer ce mois-ci avec l’installation d’une cuisine provisoire ‘light’ le temps des travaux.

  • Gilet d’intervention pare lames : des tests ont été effectué et les préférences vont au gilet noir simple que l’on place sous n’importe quelle vêtement (parka, t-shirt, softshell,…). Leur utilisation n’est cependant pas déterminée : doivent-ils être individuel, doit-on en avoir toute une série que le service met à disposition lors de période sensible, … ? Votre avis ou d’autres idées de procédures sur le sujet nous intéressent fortement.

  • Statut infirmier : le service est prêt à payer l’assurance des infirmiers. Le concept du statut infirmier a été présenté au Cabinet ; le Cabinet a semblé très intéressé.

En vrac :

  •  IRMA : ça n’avance pas
  • Toujours pas de désignation de personne de confiance
  • Evaluation du personnel : rien ne bouge
  • Règlement de travail : déjà 2 réunions, assez efficace mais le nouveau statut qui arrive risque de changer et retarder ce travail.
  • Promotion pour les inaptes : toujours rien
  • Audit sur les rénovations et sécurisation des postes : on attend toujours les résultats
  • CS100 : on attend toujours l’organigramme
  • Les caméras de Schaerbeek toujours pas reliées au bureau du téléphoniste : on attend que le département informatique le fasse.
  • Un nouveau plan du personnel est prévu pour octobre 2016
  • Analyse de risque de la Région : le bureau qui a été désigné est l’Université de Liège et devrait remettre ses conclusions avant la fin de l’année.
  • Adaptation de la feuille de garde : le département Opération continue à faire la sourde oreille.
  • Bilan des compteurs 907 : toujours pas de réponseNous vous tiendrons informé par le biais de ces news lettre de façon régulière.Si vous souhaitez porter des points à l’ordre du jour de ces comités, vous pouvez les envoyer à l’adresse suivante : slfp-soa@firebru.irisnet.be
  • De nieuwe brandweerhelmen van Dräger worden op dit moment getest. Waarom alleen deze helmen? Omdat de minister van Binnenlandse Zaken de aanbesteding voor brandweerhelmen eindelijk heeft toegekend, en Dräger de opdracht binnenhaalde. Het departement Logistiek wou de helmen graag ook intern testen. Tot nu toe lijken de testresultaten positief.
  • De nieuwe brandweerpakken komen eraan! De pakken van de tiende compagnie worden de laatste week van september geleverd. Die voor de overige compagnieën volgen nog.

  • Oproep aan de contractuelen die statutairen willen worden: de directie en het kabinet willen zo snel mogelijk contractuelen omvormen tot statutairen. Op dit moment ligt het probleem bij het algemene statuut van de parastatalen. Daarin staat dat wie niet slaagt voor het statutariseringsexamen, uit zijn ambt ontslagen wordt. Deze tekst wordt in de loop van de komende maanden aangepast (de Brusselse regering belooft ons dit al bijna twee jaar). In afwachting van deze aanpassing heeft het VSOA aan de directie van de DBDMH voorgesteld statutariseringsexamens te organiseren voor bepaalde erg gespecialiseerde beroepen aan de hand van zeer gerichte examens. Dit is dus een oproep aan alle contractuelen die hun specifieke kennis willen doen gelden: laat u horen! Het VSOA zal hen alle nodige informatie geven, en wij zullen hun kandidaatstelling ondersteunen.

  • Ethias betaalt verplaatsingen terug die in het kader van een arbeidsongeval gebeuren. Te weinig ambtenaren zijn hiervan op de hoogte, maar als u een arbeidsongeval meemaakt, neemt Ethias de kosten voor verplaatsingen van uw domicilie naar de controlearts of naar de kinesist enz. voor hun rekening, en dat aan een tarief van € 0,2479 per km.

  • Velen van u vragen zich af wat de zoveelste befaamde aanpassing van de pensioensindex met zich meebrengt. Het VSOA legt het u uit: 

 

 

Jaar

Minimumleeftijd

Duur van de

loopbaan

Coëfficiënt

Verhogingscoëfficiënt

Verhogingscoëfficiënt

2013

60 jaar en 6 maanden

38

1

1,0910

1,1999

2014

61 jaar

39

1

1,0909

1,2000

2015

61 jaar en 6 maanden

40

1

1,0908

1,2001

2016

62 jaar

40

1

1,0908

1,2001

2017

62 jaar

40

1

1,0644

1,1706

2018

62 jaar

40

1

1,0390

1,1429

2019

62 jaar

40

1

1,0390

1,1164

2020

62 jaar

40

1

1,0390

1,0908

 

  • Binnenkort wordt het samenwerkingsakkoord ondertekend. We gaan dus nieuwe onderhandelingen aan over het administratieve statuut van de Brusselse brandweermannen. We horen uw suggesties en opmerkingen graag. Velen van u vragen om terug met kaderfuncties te werken: chauffeurkader, technisch kader, HC100, ambulancierskader enz. waarbij er geen mogelijkheid is tot overstappen van kader naar kader (de ACOD (CGSP) verzet zich heftig tegen het invoeren van kaders). We krijgen graag nog meer reacties over dit onderwerp.
  • De keuken van de post in Anderlecht wordt volledig vernieuwd. De werf wordt deze maand aangevat. Eerst wordt er een voorlopige ‘light’-keuken geïnstalleerd die de keuken tijdens de duur van de werken vervangt.

  • Meswerend interventievest: de tests hebben uitgewezen dat het simpele zwarte vest dat onder eender welk kledingstuk past (parka, T-shirt, softshell ...) de voorkeur wegdraagt. Het is nog niet vastgelegd hoe we ze gaan gebruiken: krijgt iedereen er één, of moeten we een grote voorraad aanleggen die de dienst in moeilijke periodes ter beschikking stelt ... ? Uw mening of ideeën over andere procedures interesseren ons heel erg.
  • Verplegersstatuut: de dienst is bereid de verzekering van de verplegers te betalen. Het concept van het verplegersstatuut werd voorgelegd aan het kabinet van mevr. Jodogne, en het kabinet toonde veel interesse.

 

Tot slot:

  • We boeken geen vooruitgang op het vlak van IRMA.
  • Er werd nog steeds geen vertrouwenspersoon aangeduid.
  • De evaluatie van het personeel ligt ook stil.
  • We hebben reeds twee vergaderingen over het arbeidsreglement gehad. Die waren redelijk efficiënt, maar het nieuwe statuut zou aanpassingen en vertragingen met zich kunnen meebrengen.
  • We hebben nog steeds geen nieuws over de promotie van afgekeurden.
  • We wachten nog steeds op de resultaten van de audit van de renovaties en beveiligingen van de posten.
  • En we moeten nog steeds het organigram van HC100 ontvangen.
  • De camera’s van Schaarbeek zijn nog steeds niet verbonden aan het kantoor van de telefoniste: we wachten tot de informaticadienst dit doet.
  • Er is een nieuw personeelsplan voorzien voor oktober 2016.
  • Voor de gewestelijke risicoanalyse werd de universiteit van Luik aangesteld als studiebureau. Zij zouden hun conclusies voor het einde van het jaar moeten indienen.
  • Het departement Operaties houdt zich doof voor de aanpassing van het dienstblad.
  • We kregen nog steeds geen overzicht over de 907-tellers.Aan de hand van deze nieuwsbrief geven wij u op regelmatige tijdstippen een update.Als u punten wilt toevoegen aan de dagorde van deze comités, kan u die verzenden naar slfp-vsoa@firebru.irisnet.be. Labourdette Eric

 

Het VSOA - LRB

 

 

 

 

04:43 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

jeudi, 29 septembre 2016

SIAMU-Avis motivé du SLFP plan annuel d'actions 2017

Bruxelles, le 26 septembre 2016

 

 

Madame la Secrétaire d’Etat,

 

 Concerne : avis motivé du S.L.F.P. relatif au plan annuel d’action 2007

 

Chaque employeur doit élaborer dans son entreprise ou institution une politique en matière de bien-être des travailleurs lors de l'exercice de leur travail. Cette politique tend à prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles et à mieux préciser la relation entre l'homme et le travail, de sorte que l'on tient mieux compte de l'homme dans sa totalité.

Tout employeur est responsable de la politique de prévention au sein de son entreprise. La réglementation lui impose de consigner cette politique dans 2 documents officiels : le plan global de prévention qui porte sur 5 ans et le plan d’actions annuel. 

Le plan global de prévention est réalisé en concertation avec la ligne hiérarchique, le SIPPT et le SEPPT. Il est établi pour 5 ans et est revu chaque année.

En tant qu'employeur, vous êtes tenu d'établir le plan en concertation avec la ligne hiérarchique, le SIPPT et le SEPPT.

Le plan global de prévention contient :

    • Les résultats de l'analyse des risques (Remarque : le S.L.F.P. demande l’analyse de risques, en tant qu’employeur, vous devez répertorier et évaluer chaque risque dans votre entreprise.
  • Les mesures de prévention à fixer.

 

  • Les objectifs à réaliser.
  • Les activités et misions nécessaires à la réalisation de ces objectifs.
  • Les moyens organisationnels, matériels et financiers.
  • Les missions, obligations et moyens de toutes les personnes concernées.
  • Le mode d'adaptation du plan global de prévention à des circonstances modifiées.
  • Les critères d'évaluation de la politique au niveau du bien-être des travailleurs au travail.  Le plan d’actions annuel découle du plan quinquennal. Le plan d'action annuel décrit l'élaboration concrète des mesures consacrées au bien-être au travail. Ces plans sont déjà prédéfinis dans le plan global de prévention.

Avis motivé négatif du S.L.F.P. : Le plan global de prévention ne respecte pas la législation en vigueur.

Le plan annuel d'actions comprend:

  • Les objectifs prioritaires de la politique de prévention pour l'année de service qui suit.
  • Les moyens et méthodes pour réaliser ces objectifs
  • Les missions, obligations et moyens de toutes les personnes concernées
  • Les adaptations à apporter au plan global de prévention en raison de :
    • Circonstances modifiées
    • Accidents et incidents qui se sont produits dans l'entreprise
    • Rapport annuel de l'année écoulée rédigé par le service interne de prévention et de protection au travail
    • Les avis émis par le CPPT au cours de l'année écoulée

Avis motivé négatif du S.L.F.P. : Le plan d’actions annuel ne respecte pas la législation en vigueur.

Le plan annuel mentionne « la création d’un local fumeurs » (pt 8) et le plan global de prévention n’est pas adapté.

Le plan annuel ne mentionne pas les adaptations à apporter au plan global de prévention en raison :

  • des accidents et incidents qui se sont produits dans l’entreprise,
  • des avis émis par le C.P.P.T.

Les points prioritaire suivants doivent être rajouter :

  1. Création et mise à jour d’une base de donnée avec le nom et les expositions des agents lors de l’exécution de leur travail avec un système de transfert vers le conseiller prévention compétent.
  2. La sécurisation des postes et casernes.
  3. Création d’une commission de réaffectation.
  4. La liste des postes vacants pour les agents inaptes.
  5. La prise en charge des agents physiquement inaptes suite à l’échec du test biannuel.

 

Veuillez agréer, Madame la Secrétaire d’Etat, expression de nos salutations syndicales.

  

Pour le S.L.F.P.-A.L.R.

 

  

Labourdette Eric

Dirigeant responsable

Président du secteur « Zones de secours

16:17 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

mardi, 27 septembre 2016

Revendications SLFP SIAMU

Als gevolg van valse geruchten informeert het S.L.F.P./V.S.O.A. het personeel omtrent zijn eisen.

Wat wenst het S.L.F.P./V.S.O.A. ?

 

  • Kazernes in overeenstemming met de wet betreffende het welzijn op het werk!
  • Een evenwichtige beurtrol voor de functies van het personeel.
  • Een verhoging van 1€ voor wat de maaltijdcheques betreft, zoals de wet het toelaat.
  • Een baremieke loonsverhoging voor het voltallige personeel. Ter herinnering: in 2014 werd aan alle pompiers van het land een nieuwe bezoldigingsregeling toegekend, behalve aan de brandweerlieden van Brussel.
  • Dat onze forfaitaire wachtdienstentoelagen meetellen voor ons pensioen.
  • Een statutarisering van de contractuele personeelsleden.
  • Promotiemogelijkheden binnen het administratief kader.
  • Een interne oproep tot kandidaatstelling voor alle openstaande vacatures binnen de dienst.
  • Promotieprocedures die sneller en regelmatiger verlopen.
  • Het vervangen van de VO2 max-test door andere medische onderzoeken.
  • Evaluaties in overeenstemming met de regelgeving.
  • Een verantwoordelijke voor de operationele HR-dienst.
  • Een kledingsfonds voor de technici.
  • Het S.L.F.P./V.S.O.A. wenst persoonlijke beschermingsmiddelen die na een testfase door het Comité voor Preventie en Bescherming op het Werk gekozen worden.
  • Het S.L.F.P./V.S.O.A. wenst het kledingsfonds te herzien.
  • In het statuut kaderfuncties voorzien voor chauffeurs, technici, ziekenwagen en dispatching.
  • Een betere communicatie naar het personeel toe.
  • Een reaffectatiecommissie en een reaffectatieregeling.
  • Een arbeidsreglement voor het voltallige personeel.
  • Een aangepast huishoudelijk reglement voor het personeel.
  • Een telefonist(e) per post.
  • Een verhoging van het aantal personeelsleden dat de wachtdienst bemant.
  • Een persoon die 12-urenshiften draait in het UMC Sint-Pieter.
  • Het respect van de bijscholingsregels (6 dagen brand per jaar en 3 dagen DGH)
  • Functieomschrijvingen.
  • Duidelijke en voor iedereen eerlijke toekenningsregeling van verlof.  

Waartegen verzet zich het S.L.F.P./V.S.O.A.?

  •  De praktijk waarbij een promotie gelijkgesteld is aan een mutatie! Het S.L.F.P./V.S.O.A. is voorstander om de teamspirit en de kameraadschap tussen de personeelsleden te behouden. Waarom moet een personeelslid ambtshalve een mutatie ondergaan bij een promotie?
  • De fusie van bepaalde groeperingen, posten of kazernes zonder enige ernstige motivatie.
  • De automatische nachtsirenes op de ziekenwagens en op andere voertuigen.

 

Wat het S.L.F.P./V.S.O.A. bekomen heeft:

  • De toepassing van de terugbetaling voor het aankopen van een bril van +/- 400 € voor het volledige operationele en administratieve personeel dat een bril dient te dragen om werk aan de computer uit te voeren en dit na voorafgaand advies van de arbeidsgeneesheer.

Suite à de fausses rumeurs, le S.L.F.P. informe le personnel de ses revendications.

Que désire le S.L.F.P. ?

 

  • Des casernes conformes à la loi du bien-être au travail !
  • Une tournante équilibrée pour les fonctions du personnel.
  • Une augmentation de 1€ pour les chèques repas comme l’autorise la législation.
  • Une augmentation barémique pour tous le personnel. Pour rappel en 2014, tous les pompiers du pays ont eu un nouveau statut pécuniaire sauf les pompiers de Bruxelles.
  • Que nos allocations forfaitaires de garde rentre dans nos pensions.
  • Une statutarisation pour nos agents contractuels.
  • Des possibilités de promotions au sein du cadre administratif.
  • Un appel à candidature en interne pour toutes places vacantes au sein du service.
  • Des procédures de promotions plus rapides et plus régulières.
  • Le remplacement du test VO2 Max par d’autres examens médicaux.
  • Des évaluations conformément aux règlements.
  • Un responsable des ressources humaines opérationnel.
  • Une masse d’habillement pour les techniciens.
  • Le S.L.F.P. souhaite des équipements de protection individuel qui sont choisis après essais par le comité de prévention et de protection au travail.
  • Le S.L.F.P. désire revoir le système de la masse d’habillement.
  • La création de cadres chauffeurs, techniciens, ambulance et dispatching dans le statut.
  • Une meilleure communication vers le personnel.
  • Une commission de réaffectation et un règlement de réaffectation.
  • Un règlement de travail pour tout le personnel.
  • Un règlement d’ordre intérieur adapté pour le personnel.
  • Un téléphoniste par poste.
  • Une augmentation de l’effectif de garde.
  • Un homme en 12H00 à l’hôpital Saint-Pierre.
  • Le respect des règles de recyclage (6 jours feu par an et 3 jours AMU)
  • Des descriptions de fonctions.
  • Un règlement d’attributions de congés clair et équitable pour tous.

A quoi le S.L.F.P. s’oppose ?

  •  A la pratique de la promotion égale mutation ! Le S.L.F.P. est partisan de garder l’esprit d’équipe et de camaraderie entre le personnel. Pourquoi muter d’office un agent lors d’une promotion ?
  • A la fusion de certains groupements, postes ou casernes sans aucune motivations sérieuses.
  • Aux sirènes de nuit automatique sur les ambulances et sur tout autre véhicules.

 

Le S.L.F.P. a obtenu :

  • L’application du remboursement pour l’achat de lunettes de +/- 400€ pour tout le personnel opérationnel et administratif qui doit porter des lunettes pour travailler sur l’ordinateur sur avis préalable de la médecine du travail.

 

Cette liste sera complétée selon les demandes de nos affiliés.

06:06 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

vendredi, 23 septembre 2016

Heures supplémentaires

Bruxelles, le 22 septembre 2016

 

 

Madame la Secrétaire d’Etat

Botanic Buding

Boulevard Saint-Lazare 10

 

B-1210 Bruxelles

 

  

Madame la Secrétaire d’Etat,

  

Il arrive, de plus en plus souvent depuis les attentats du 22 mars, que l’autorité demande aux agents opérationnels, d’effectuer des heures supplémentaires. Ces heures supplémentaires sont prestées soit pour augmenter l’effectif de garde au sein de notre propre groupement opérationnel soit pour renforcer un autre groupement opérationnel soit encore pour effectuer des heures de formations complémentaires à celles prévues par l’arrêté du 27 juin 2002 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale portant le statut administratif et pécuniaire des agents du personnel opérationnel du S.I.A.M.U.

Il est évident que les agents comprennent que, nous traversons des moments pénibles, et que pour assurer notre service de façon optimale et en toute sécurité, il est nécessaire non seulement d’augmenter l’effectif de garde mais aussi de se former à de nouvelles techniques ou du nouveau matériel.

 

Par contre, ce que ne comprend pas le S.L.F.P., c’est pourquoi les heures supplémentaires font l’objet d’une dotation d’heures de compensation et ne sont pas rémunérées selon la section 2 et de la sous-section 2 de l’arrêté du 27 juin 2002 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale portant le statut administratif et pécuniaire des agents du personnel opérationnel du S.I.A.M.U. (Voir ci-dessous)

Section 2. - De l'allocation pour heures supplémentaires.

Sous-section 1. - De l'allocation pour heures supplémentaires effectuées pour les missions opérationnelles.

Art. 144. On entend par heures supplémentaires : les prestations fournies par un membre du cadre opérationnel en dehors des périodes de garde, soit du fait d'un dépassement de la période de garde qui se termine, soit du fait d'un rappel pour un travail urgent (soit pour assurer l'effectif minimum des officiers de garde, rendu insuffisant par suite d'absence pour maladie, accident de travail ou congés exceptionnels imprévisibles) soit encore lors du déploiement préventif d'équipes de secours lors d'événements particuliers.

Art. 145. Lorsque le personnel opérationnel est obligé de prolonger ses prestations au-delà de l'heure prévue pour la relève de la garde ou en cas de déploiement préventif, la durée exacte de la prestation est comptabilisée comme heures supplémentaires. Lorsque les prestations visées à l'alinéa ci-dessus sont effectuées un samedi, un dimanche ou un jour férié légal ou réglementaire, la durée comptabilisée est majorée de 100 %. Art. 146. Lorsque le personnel opérationnel est rappelé pour un travail urgent, la durée exacte de la prestation est comptabilisée comme heures supplémentaires à raison de 125 % de la durée des prestations si celles-ci ont lieu un jour ouvrable entre 08.00 et 22.00 heures, de 150 % si elles ont lieu un jour ouvrable entre 22.00 et 08.00 heures et de 200 % si elles ont lieu un samedi, un dimanche, ou un jour férié légal ou réglementaire. Art. 147. Les heures supplémentaires donnent droit à une allocation égale au salaire horaire multiplié par le nombre d'heures supplémentaires comptabilisées. A la demande du membre du personnel, les heures comptabilisées peuvent être converties en congé compensatoire. Sous-section 2. - De l'allocation pour heures supplémentaires autres que les missions opérationnelles. Art. 148. Par heures supplémentaires, il y a lieu d'entendre les prestations fournies par un agent occupé à temps plein et imposées exceptionnellement les jours ouvrables entre 18.00 heures et 08.00 heures et le samedi, dimanche et jour férié. Art. 149. Chaque heure supplémentaire est compensée prioritairement par un congé égal à : - 125 % des prestations supplémentaires fournies les jours ouvrables entre 18.00 heures et 22.00 heures; - 150 % des prestations supplémentaires fournies les jours ouvrables entre 22.00 heures et (08.00 heures); - 200 % des prestations supplémentaires fournies le samedi, le dimanche ou un jour férié. Si le congé compensatoire n'a pas pu être accordé endéans les quatre mois, une allocation de respectivement 1,25/1850e, 1,5/1850e ou 2/1850e de la rémunération globale annuelle est octroyée.

Toutes les heures prestées en dehors des périodes de garde font systématiquement l’objet d’une dotation d’heures de compensation et ne sont pratiquement jamais rémunérées. L’article 92 de l’arrêté du 27 juin 2002 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale portant le statut administratif et pécuniaire des agents du personnel opérationnel du S.I.A.M.U. n’est pas respecté :

 

Art. 92. Il faut entendre par formation : toute formation, perfectionnement ou recyclage jugés nécessaires ou utiles par l'organisme pour l'agent dans l'exercice de sa fonction. La formation porte sur : - la formation organisée en vue d'obtenir le brevet de secouriste-ambulancier, de pompier, de caporal, de sergent, d'adjudant, d'officier, de technicien en prévention ou de chef de service ou le certificat de médecine de catastrophe ou le brevet de gestion de situation de crise);

- les formations, d'un volume horaire annuel de 24 heures, pour le maintien du brevet de secouriste-ambulancier ; - les cours ou les recyclages, d'un volume horaire annuel de 48 heures, en vue de perfectionner les connaissances et/ou les qualités professionnelles quant à la lutte contre l'incendie et à l'aide médicale urgente.

Les agents sont obligés de dépasser les 48 heures prévues à l’article 92. Ce dépassement d’heures de recyclage fait aussi l’objet d’une dotation d’heures de compensation !

Il semble que l’autorité a, encore une fois, décidé de faire des économies sur le dos des agents du S.I.A.M.U.   A l’heure ou la création de nouveaux O.I.P. et le coût des nominations de DG et DGA qui accompagnent ces créations, est à la mode en Région de Bruxelles-Capitale, il est hors de question pour le S.LF.P. de rester sans dénoncer une pratique contraire à un arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles Capitale d’autant plus que beaucoup d’agents sont dans l’impossibilité épuiser leur quota d’heures de compensation.

Veuillez agréer, Madame la Secrétaire d’Etat, expression de nos salutations syndicales.

 

 

Pour le S.L.F.P.-A.L.R.

 

 

 

Labourdette Eric

Dirigeant responsable

Président du secteur « Zones de secours

06:04 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

mercredi, 21 septembre 2016

Recyclage

Bruxelles, le 21 septembre 2016                      

 

                                                           

                                                                                     S.I.A.M.U. – R.B.C.

                                                                                     Directeur Général

                                                                                     Avenue de l’Héliport, 11-15

 

                                                                                     1000                     Bruxelles

 

Monsieur le Directeur Général,

 

Le S.L.F.P. vous rappelle l’article 92 de l’arrêté du 27 juin 2002 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale portant le statut administratif et pécuniaire des agents du personnel opérationnel du SIAMU :

 

Art. 92. Il faut entendre par formation : toute formation, perfectionnement ou recyclage jugés nécessaires ou utiles par l'organisme pour l'agent dans l'exercice de sa fonction. La formation porte sur : - la formation organisée en vue d'obtenir le brevet de secouriste-ambulancier, de pompier, de caporal, de sergent, d'adjudant, d'officier, de technicien en prévention ou de chef de service ou le certificat de médecine de catastrophe ou le brevet de gestion de situation de crise);

- les formations, d'un volume horaire annuel de 24 heures, pour le maintien du brevet de secouriste-ambulancier ; - les cours ou les recyclages, d'un volume horaire annuel de 48 heures, en vue de perfectionner les connaissances et/ou les qualités professionnelles quant à la lutte contre l'incendie et à l'aide médicale urgente. Ces cours et recyclages, d'un volume horaire annuel de 48 heures, résultent en la délivrance d'un certificat dont le contenu et la forme sont déterminés par le ministre fonctionnellement compétent ;

- les autres formations, cours ou recyclages jugés utiles par le ministre fonctionnellement compétent.

Cette année plusieurs agents, ayant déjà effectués 48 heures de recyclage, ont dû effectué un 7ème jour de recyclage.

  • Ce recyclage supplémentaire est contraire au statut.
  • Les agents reçoivent 7.36 heures en compensation et donc perdront de l’argent en prenant ces compensations.
  • Pourquoi ne pas remplacer la matière d’un des 6 jours de recyclage prévu par la matière de ce 7ème jour ?

Pour ce jour supplémentaire de recyclage, le S.L.F.P. demande l’application de l’article 146 de l’arrêté du 27 juin 2002 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale portant le statut administratif et pécuniaire des agents du personnel opérationnel du SIAMU :

Art. 146. Lorsque le personnel opérationnel est rappelé pour un travail urgent, la durée exacte de la prestation est comptabilisée comme heures supplémentaires à raison de 125 % de la durée des prestations si celles-ci ont lieu un jour ouvrable entre 08.00 et 22.00 heures, de 150 % si elles ont lieu un jour ouvrable entre 22.00 et 08.00 heures et de 200 % si elles ont lieu un samedi, un dimanche, ou un jour férié légal ou réglementaire.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Général, l’expression de nos salutations syndicales.

 

Pour le S.L.F.P.,

 

 

Eric LABOURDETTE

 

                                              

 

Dirigeant responsable                                            

Président du secteur « Zones de secours »            



12:51 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

dimanche, 18 septembre 2016

C.C.B.-B.O.C.

La prochaine réunion du C.C.B. du service d’Incendie aura lieu, le jeudi 22 septembre 2016 à 14 heures

ORDRE DU JOUR :

Présentation du plan GRH.

Intranet.

A la demande du S.L.F.P. :

  • Pourriez-vous nous soumettre la liste des emplois vacants afin de pouvoir procéder à la promotion de personnel inapte (cadre subalterne, moyen et supérieur) ?
  • Le dicton "Promotion = mutation" n'est pas d'application au S.I.A.M.U. Pourquoi les promus d'Anderlecht doivent-ils être mutés ? Pourquoi créer une discrimination par rapport aux autres postes et casernes ? Le S.L.F.P. demande le respect de la règlementation en vigueur : promotion n'est pas égal à mutation. De plus, il y a des règles qui existe pour la mutation d'office et elles doivent être respectées également. Nous souhaitons que le département Opérations se prononce sur ce point et précise sa position globale.
  • Où en est la désignation des personnes de confiance ? Qui ? …
  • Qu’advient-il finalement de ces promotions aux grades de sergent, d’adjudant, de sous-lieutenant ? A quelle date seront-elles effectives ? Quel effet rétroactif ? …
  • Nous souhaiterions pouvoir disposer de l’organigramme du CS100 avec les différents noms et les différentes tâches afin que nous puissions, le cas échéant, nous adresser au bon interlocuteur.
  • Où en sont les compteurs 907 ? Répartition par poste ? Les congés sont-ils gérés équitablement ? En cette fin d’année, n’aurons-nous pas trop de personnel de garde vu le nombre important de congés imposés ces derniers mois ?
  • Nous demandons l’adaptation de la feuille de garde : plus de personnel dans les postes afin de mieux répondre à l’organisation de l’opérationnel. Certains équipages sont sur 2, 3 voire 4 véhicules en même temps et ces véhicules sont parfois demandés en même temps par la nécessité des interventions. Un téléphoniste par poste.
  • Quand IRMA ou un autre programme tout aussi performant sera-t-il opérationnel ?

 

De volgende vergadering van het BOC-Brandweer zal plaatshebben op donderdag 22 september 2016 om 14 uur.

AGENDA :

Voorstelling HRM-plan.

Intranet.

Op verzoek van het VSOA :

  • Kunt u ons de lijst bezorgen van vacante betrekkingen om de arbeidsongeschikte personeelsleden te kunnen bevorderen (lager, midden- en hoger kader)?
  • Hoever staat het met de aanstelling van vertrouwenspersonen? Wie enz.?
  • Hoe zit het met het verdere verloop van de bevorderingen in de graden van sergeant, adjudant, onderluitenant? Vanaf welke datum zullen ze gelden? Welk terugwerkend effect? …
  • Graag het organogram van het HC100 met de namen en taken zodat we ons indien nodig tot de juiste gesprekspartner kunnen wenden.
  • Hoever staat het met de teller 907? Verdeling per post? Verloopt het beheer van deze verloven billijk? Zal er eind dit jaar geen overschot zijn van personeel van wacht aangezien het hoge aantal opgelegde verloven tijdens de voorbije maanden?
  • We vragen de aanpassing van het dienstblad: meer personeel in de posten om beter tegemoet te komen aan de operationele organisatie. Sommige ploegen zijn toegewezen aan 2, 3 of 4 voertuigen tegelijk en die voertuigen worden soms tegelijk ter plekke op een interventie gevraagd. Een telefonist per post ook.
  • Wanneer zal IRMA operationeel zijn of een ander programma dat minstens even efficiënt is ?

 

10:14 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

C.P.P.T.-C.P.B.W.

La prochaine réunion du C.P.P.T. du service d’Incendie aura lieu, le jeudi 22 septembre 2016 à 9 heures

ORDRE DU JOUR :

Direction :

Nouveau collaborateur S.I.P.P.

Droits et devoirs des agents : suite des réflexions, politique en matière de stress, de burnout et de gestion des conflits.

Règlement sur l’affectation d’agents opérationnels inaptes.

Résultats des groupes de travail pour : les lampes individuelles – les parkas ambulanciers – bottines ambulanciers – essais de casques.

Résultats des essais des gilets de protection.

A la demande du S.L.F.P. :

Quand le PPMO remplacera-t-il le test VO2 max ? Ou encore, quand le VO2 max sera-t-il remplacé par un test moins sujet à controverse ou par des prises de valeurs plus adaptées ?

Nous souhaiterions avoir le résultat de l’audit de la société Why pour la réfection des postes et casernes.

Quand pensez-vous pouvoir distribuer au personnel opérationnelle leur nouvelle tenue d’incendie ?

Un nouveau recyclage est apparu en ce mois de septembre et suivants concernant le kit attentat et Abiambu. Or, pour certains agents ce recyclage obligatoire vient s’ajouter à un nombre d’heures de recyclage déjà bouclé pour l’année 2016. Que deviennent dès lors ces heures supplémentaires ?

Qu’en est-il du problème des conteneurs et porte-conteneurs en première ligne de départ, ou non ? Quand l’ordre permanent concernant ce point paraîtra-t-il ?

Qu'en est-il du placement des films solaires et sécurisation promis il y a déjà quelques mois (CS100) ?

Qu'en est-il de la possibilité d'augmenter le nombre d’opérateurs du CS100 de garde de 6 à 8 personnes ? Le personnel éprouve de grandes difficultés à suivre tout en faisant correctement son travail.

Quid du R.O.I. du C.P.P.T. ?

Où en est le bureau qui fait l’analyse des risques de la Région ? Quel est ce bureau ? Quels sont leurs deadlines ?

Sait-on maintenant qui envoie les déclarations d’accidents du travail à la Caisse d’entraide des pompiers ? Car il faudrait dire à l’agent en question que pour pouvoir bénéficier de cette caisse, il y a des délais à respecter, ce qui n’est pas le cas pour le moment. Or, chaque agent cotise auprès de cette caisse (via la fédération) et devrait donc pouvoir bénéficier de leur service.

La note de service concernant les vagues de chaleur et pics d’ozone n’est plus trouvable sur l’intranet. Pourriez-vous la remettre et à un endroit adéquat ?

De volgende vergadering van het CPBW-Brandweer zal plaatshebben op donderdag 22 september 2016 om 9 uur.

AGENDA :

Directie :

Nieuwe medewerker IDPB.

Rechten en plichten van de personeelsleden : vervolg denkoefening, beleid inzake stress, burn out en conflictbeheer.

Reglement inzake de affectatie van arbeidsongeschikte operationele personeelsleden.

Resultaten van de werkgroepen voor : de individuele lampen – parkas voor ambulanciers – bottines voor ambulanciers – tests helmen.

Resultaten van de tests voor de beschermende vesten.

Op verzoek van het VSOA :

Wanneer zal het PPMO de VO2 max vervangen ? Of nog : wanneer zal de VO2 max worden vervangen door een minder omstreden test of door het afnemen van meer aangepaste waarden ?

We zouden graag het resultaat kennen van de doorlichting door Why voor de vernieuwing van de posten en kazernes.

Wanneer denkt u het nieuwe brandtenue te kunnen uitdelen aan het operationeel personeel ?

In de loop van september kwam er een nieuwe bijscholing bij (ook voor de volgende maanden) m.b.t. de aanslagkit en Abiambu. Voor een aantal personeelsleden komt deze bijscholing echter bovenop een voor 2016 reeds volledig bezet aantal uren. Wat derhalve met deze overuren ?

Wat met het probleem met de containers en containerwagen bij een eerstelijnsvertrek, of niet ? Wanneer zal de staande dienstnota hieromtrent verschijnen ?

Is er nieuws over het HR van het CPBW ?

Hoever staat het bureau belast met de risicoanalyse van het Gewest ? Over welk bureau gaat het ? Welke zijn hun deadlines ?

Is nu geweten wie de verklaringen van arbeidsongeval verstuurt naar de Kas van onderlinge hulp der brandweerlieden ? Men zou dat personeelslid namelijk moeten laten weten dat er deadlines moeten worden nageleefd om er beroep op te kunnen doen, wat nu niet het geval is. Echter, elk personeelslid betaalt (via de federatie) bijdragen aan deze kas en zou dus van deze dienstverlening gebruik moeten kunnen maken.

De dienstnota over de hittegolven en ozonpieken is onvindbaar op het intranet. Kan ze weer beschikbaar worden gemaakt op een gepaste plek ?

10:12 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

jeudi, 08 septembre 2016

Pension-Pensioenen

Dossier pensions : Une étape importante franchie dans la problématique des métiers pénibles

Les partenaires sociaux, réunis au sein du Comité national des Pensions (CNP), se sont mis d'accord sur un premier rapport relatif à la reconnaissance de pénibilité en matière de pension. Le SLFP se réjouit que cette première épineuse étape soit franchie.

Les employeurs et les organisations syndicales se sont mis d’accord pour que soit prise en considération prioritairement une approche collective de la pénibilité́. Quatre catégories de critères ont donc été́ déterminées : les contraintes physiques liées aux charges physiques et à l’environnement de travail, la pénibilité́ liée à l’organisation du travail, celle en raison des risques de sécurité élevés et la charge mentale ou émotionnelle.

Le SLFP estime que la balle est maintenant dans le camp du gouvernement fédéral pour dégager les budgets nécessaires à la mise en œuvre de ce dossier, y compris les mesures transitoires.

Dossier pensioenen: Een belangrijke stap gezet in de problematiek van de zware beroepen.

De sociale partners hebben binnen het Nationaal Pensioencomité een tussentijds verslag van de besprekingen rond zware beroepen goedgekeurd. Het VSOA verheugt zich dat deze eerste moeilijke stap is gezet.

Werkgevers en vakbonden zijn het erover eens dat in de eerste plaats voor een collectieve aanpak moet worden geopteerd. Er werden vier criteriacategorieën bepaald: belastende arbeidsomstandigheden door lichamelijke belasting en door de werkomgeving, belastende werkorganisatie, verhoogde veiligheidsrisico’s en mentale of emotionele werkbelasting.

Het VSOA is van oordeel dat het nu aan de federale regering is om de nodige budgettaire middelen vrij te maken voor de concrete uitvoering van dit dossier, alsook voor de overgangsmaatregelen.

05:10 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

vendredi, 26 août 2016

Communicatoin - Communicatie

Les membres du personnel qui désirent obtenir la newsletter du S.L.F.P. ou les différents avis et procès-verbaux des comités sont priés d’envoyer leur adresse mail à l’adresse suivante :

 

slfp-vsoa@firebru.brussels

 

De personeelsleden die de nieuwsbrief van het VSOA of de verschillende adviezen en verslagen van de comités willen ontvangen, worden verzocht hun e-mailadres door te sturen naar:

 

slfp-vsoa@firebru.brussels

 

S.L.F.P.-V.S.O.A.

http://slfp-siamu.skynetblogs.be/

02/208.82.57

 

12:16 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

jeudi, 25 août 2016

PV-Notulen CPPT-CPBW 06.2016

PROJET DE PROCES-VERBAL ET NOTE DE SEANCE DE LA REUNION

DU 23 JUIN 2016

A la demande du S.L.F.P. :

Quid de la sécurisation des fenêtres au CS100 ?

Ce problème a aussi été relevé pendant la dernière visite des lieux de travail au CS100, qui reflète ainsi une inquiétude qui vit au sein du personnel concerné.

Le SIAMU annonce que cette mission a été confiée à notre architecte qui a contacté des entreprises spécialisées. Le service attend à présent des offres. Toutefois, il souligne l’importance du respect des dispositifs déjà existants ; souvent, ceux-ci sont contournés par les agents mêmes du CS100. Un audit sur la sécurité du bâtiment a par ailleurs été commandé ; celui-ci étudiera à un niveau plus global cette thématique et abordera notamment aussi l’idée de l’installation de caméras à l’extérieur de la caserne.

Quid de l’identification des postes de Pompiers « Paul Brien » et « Anderlecht » ?

et

Quid de l’état d’avancement de l’audit relatif au postes et casernes ?

Et

Quid des travaux urgents au poste d’Anderlecht ?

Le SIAMU répond que le travail préparatoire a été lancé dans la mesure où une société a été désignée pour exécuter un travail global. Le 7 juillet prochain, elle doit remettre un rapport sur le P.A.S.I. Anderlecht. La direction ignore par contre que l’installation électrique du poste Chênaie aurait été refusée. Il termine son intervention en ajoutant que le département Logistique prend très au sérieux le rapport de l’inspection du travail.

Quid de la masse 2016 ?

et

Quid de la masse 2015 (gabardine, etc…) ?

 

Après la faillite de XXXXX, une autre firme a été désignée pour fournir la Masse de nos agents. Malheureusement, celle-ci a aussi connu des problèmes d’ordre informatique. Normalement, les dotations devraient pouvoir être modifiées manuellement mais pour l’instant, cela n’est pas possible. Les reliquats 2014 et 2015 doivent être ajoutés à la Masse 2016 mais elle ne sera ouverte qu’en août de cette année, ce qui est déjà relativement tard. En effet, l’encodage manuel des commandes dans le logiciel Coswin ne pourra commencer qu’en août. A moyen terme, il est prévu de passer à un autre système informatique au lieu de Coswin, ce qui devrait faciliter les choses. Enfin, les commandes Arzoni seront livrées cette année-ci.

Le SIAMU déclare que le 30 juin prochain, une réunion est prévue à laquelle seront présents différents acteurs.

Quid de l’ouverture de Cité : communication du suivi du chantier, avis du S.I.P.P. + réception, rapport des S.E.C.T. et visite des lieux de travail par le comité ?

Le service est en attente des derniers rapports officiels, en particulier celui des S.E.C.T. Le S.I.P.P. a donné un avis favorable. La réception s’est passée sans problèmes.

Quid du remplacement des châssis suivants :

Poste Delta : Cuisine, réfectoire ; Poste UCL : Téléphonie, chambre adjudant, cafétéria.

La demande a été effectuée depuis des semaines et le bon de commande est toujours bloqué ? On attend quoi ? L’hiver prochain ? Un vol dans la caserne ? Un stylo pour la signature du bon ?

Il faut attendre qu’un architecte ait eu l’occasion de faire le tour des problèmes. La semaine prochaine, une réunion est prévue avec la société qui a fait l’étude pour le P.A.S.I. Anderlecht.

Le S.L.F.P. signale un problème avec une des portes à Chênaie, qu’on ne sait plus fermer à clé.

La Logistique examinera cela.

NOTULENONTWERP EN VERSLAG VAN DE VERGADERING

VAN 23 JUNI 2016

Op verzoek van het VSOA :

Is er nieuws over de beveiliging van de ramen in het HC100 ?

Dit probleem werd ook aangestipt tijdens het laatste werkplaatsbezoek aan het HC100, dat daarmee ook een bezorgdheid weergeeft die leeft bij het betrokken personeel.

Het DBDMH kondigt aan dat deze opdracht werd toevertrouwd aan onze architect, die contact opnam met gespecialiseerde bedrijven. De dienst wacht nu op offertes. Hij benadrukt echter ook het belang van de naleving van wat reeds bestaat; vaak worden deze maatregelen omzeild door het personeel van het HC100 zelf. Een doorlichting over de veiligheid van het gebouw werd overigens besteld: deze zal breed ingaan op dit thema en ook het idee bestuderen om camera’s te plaatsen rondom de kazerne.

Is er nieuws over de identificatie van de brandweerposten “Paul Brien” en “Anderlecht” ?

en

Is er nieuws over de voortgang van de doorlichting over de posten en kazernes?

en

Is er nieuws over de dringende werken aan de post Anderlecht?

Het DBDMH zegt dat het voorbereidend werk gestart is ; er werd namelijk een bedrijf aangesteld om alle werken uit te voeren. Op 7 juli e.k. moet het een verslag over de VOPO Anderlecht indienen. De directie was er daarentegen niet van op de hoogte dat de elektrische installatie van Eikenbos zou zijn afgekeurd. Hij rondt zijn antwoord af met de bemerking dat het departement Logistiek het verslag van de arbeidsinspectie erg serieus neemt.

Is er nieuws over het kledingfonds 2016 ?

en

Is er nieuws over het kledingfonds 2015 (regenjas, enz.) ?

Na het faillissement van XXXX werd een ander bedrijf aangezocht om het kledingfonds van ons personeel te leveren. Helaas kende dit ook informaticaproblemen. Normaal moeten de dotaties manueel kunnen worden gewijzigd, maar momenteel is dat niet mogelijk. Wat overblijft van de fondsen van 2014 en 2015 moet worden toegevoegd aan het kledingfonds van 2016 maar dat zal pas in augustus van dit jaar worden geopend, wat vrij laat is. Het manueel invoeren van de bestellingen in het computerprogramma Coswin kan immers dan pas beginnen. Op middellange termijn willen we overschakelen op een ander programma dan Coswin, wat een vereenvoudiging zou moeten opleveren. De bestellingen van Arzoni tot slot zullen dit jaar worden geleverd.

DBDMH verklaart dat op 30 juni e.k. een vergadering gepland is waarop de diverse stakeholders aanwezig zullen zijn.

Is er nieuws over de opening van RAC : kennisgeving van de follow-up van de bouwwerf, advies van de IDPB + oplevering, verslag van de EDTC en werkplaatsbezoek door het comité ?

De dienst wacht nog op de laatste officiële verslagen, met name dat van de EDTC. De IDPB gaf een positief advies. De oplevering verliep zonder problemen.

Is er nieuws over de vervanging van de volgende raamwerken :

Post Delta : keuken, refter,

Post UCL : telefoonlokaal, kamer adjudant, cafetaria.

De vraag werd enkele weken geleden gedaan en de bestelbon blijft geblokkeerd ? Waarop wacht men : de volgende winter, een diefstal in de post, een balpen om de bon te ondertekenen ?

 

Eerst moet een architect een volledig beeld hebben gekregen van de problemen. Volgende week is een vergadering gepland met de onderneming die de studie verzorgde voor de VOPO Anderlecht.

Het VSOA signaleert een probleem met een van de deuren in Eikenbos die niet meer op slot gaat.

De Logistiek zal dat nagaan.

16:36 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

CPPT-CPBW 08.2016

La prochaine réunion du C.P.P.T. du service d’Incendie aura lieu, le jeudi 8 septembre 2016 à 9 heures.

Direction :

Etablissement des lignes.

Remplacement BG4 par des « bi-bouteilles ».

Evaluation échelle à emboîtement à 6 hommes.

Alimentation autopompe.

Tableau blanc dans le véhicule de commandement.

Proposition d’adaptation du R.O.I. du C.P.P.T.

A la demande du S.L.F.P :

  • Quid du résultat audit des postes et casernes par bureau d’étude WHY (juin 2016) ?
  • Quid du plan d’action rénovation poste Anderlecht (mai 2016) ?
  • Caméra(s) au P.A.S.I. Paul Brien relié(es) au bureau du téléphoniste (mai 2016) ?
  • Publicité sur les véhicules d’interventions : dégradation de la peinture des véhicules et des marquages et dégradation de la publicité elle-même. Nos les véhicules ne sont pas très présentables. Quand va-t-on enlever ses publicités ?
  • Quid de la mise en conformité de nos locaux de travail en vertu de l’arrêté royal du 10 octobre 2012 fixant les exigences de base générales auxquelles les lieux de travail doivent répondre ?
  • Les plaintes se multiplient quant à la gestion auCS100 :
  • les communications dans une seule langue ;
  • éviction injustifiée de certains centralistes sans tenir compte des procédures de "mutation d'office" qui sont en vigueur au sein de notre service et décrite dans le statut ;
  • Quelle est la procédure d’évaluation qui permet d’écarter un agent de ses fonctions à la centrale 100 ;
  • Service théâtre : qui vérifie que les pompiers envoyé sur les évènements sont en ordre d'AMU?   La transparence de ce service à la CS100 doit être faite immédiatement.
        • Quel service doit être chargé de signaler les AT à la caisse d'entraide des pompiers ? Il semblerait que cela ne soit pas fait ou fait bien trop tard pour que le pompier en AT puissent bénéficier de leurs services.
        • A quand le déménagement et l’aménagement de la salle de sport ?
        • Quid de la modification du R.O.I. du C.P.P.T. ?

De volgende vergadering van het CPBW-Brandweer zal plaatshebben op donderdag 8 september 2016 om 9 uur.

Directie:

Afleggen leidingen.

Vervanging BG-4 door zogenaamde “bi-bouteilles”.

Evaluatie steekladder met 6 personen.

Voeding autopomp.

Whiteboard in de commandowagen.

Extra materiaal in de autopomp (halligan).

Voorstel tot aanpassing HR van het CPBW

Op verzoek van het VSOA:

  • Is er meer nieuws over het resultaat van de audit van de posten en kazernes door het architectenbureau WHY (juni 2016) ?
  • Is er nieuws over het actieplan m.b.t. de renovatie van de post Anderlecht (mei 2016)?
  • Camera(‘s) in de VOPO Paul Brien waarvan de beelden naar het bureau van de telefonist worden gestuurd (mei 2016)?
  • Reclame op interventievoertuigen: beschadiging van de lak en de markering op de voertuigen en ook van de reclame zelf. Onze voertuigen zijn niet erg toonbaar. Wanneer zal men de reclame verwijderen?
  • Is er nieuws over de aanpassing van onze werkplekken conform het KB van 10 oktober 2012 tot vaststelling van de algemene basiseisen waaraan arbeidsplaatsen moeten beantwoorden?
  • Er komen steeds meer klachten m.b.t. het beheer in het HC100:

Eentalige mededelingen,

Onterechte verwijdering van sommige operatoren zonder rekening te houden met de procedures omtrent de “ambtshalve mutatie” die van kracht zijn in onze dienst en beschreven worden in het statuut,

Welke is de evaluatieprocedure waarmee een personeelslid uit zijn betrekking in het HC100 kan worden geweerd,

Dienst schouwburgen: wie verifieert dat de voor evenementen ingezette brandweerlieden in orde zijn qua DGH? Er moet meteen transparantie komen over deze dienst binnen het HC100.

      • Welke dienst moet men aanduiden om de AO’s te signaleren aan de Kas van Onderlinge Hulp der Brandweerlieden? Naar verluidt gebeurt dit niet of laattijdig opdat brandweerlieden die een AO hadden een beroep kunnen doen op hun diensten.
      • Voor wanneer is de verhuizing en inrichting van de sportzaal gepland?
      • Is er nieuws over de wijziging van het HR van het CPBW?

 

 

 

16:34 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook