vendredi, 12 mai 2017

Réponses en attentes

Bruxelles, le 20 juin 2016

 

Madame la Secrétaire d’Etat

Cécile Jodogne

Botanic Buding

Boulevard Saint-Lazare 10

 

B-1210 Bruxelles

 

 

 

Madame la Secrétaire d’Etat,

 

Le S.L.F.P. est toujours en attente de réponses à divers courriers ou demandes.

Suite à ce manque de réponses, le S.L.F.P. vous demande de revoir le plan du personnel afin de recruter « right people in the right place »

 

  • Après les attentats du 22 mars et le renfort en sapeurs-pompiers dans nos casernes, le S.L.F.P. a demandé une estimation du surcoût suite à cette augmentation de personnel de garde. Personne n’a trouvé de calculette au S.I.A.M.U. pour nous répondre !

 

  • Le courrier relatif au respect de l’article 11 de l’arrêté royal du 28 septembre 1984 qui stipule que les avis des organisations syndicales ne sont affichés dans les locaux des services du personnel dont elles défendent les intérêts professionnels qu'après qu'ils ont été visés pour en avoir pris connaissance par le fonctionnaire désigné à cet effet par l'autorité. Ce visa est donné immédiatement. Qui sont les fonctionnaires désignés par l’autorité pour visés les avis des organisations syndicales au SIAMU ? Il n’y a pas de fonctionnaires capables de signer un avis au S.I.A.M.U. ou personne n’ose endosser cette, lourde, responsabilité ?
  • A quand un système d’évaluation et un responsable des ressources humaines opérationnel ? L’un est prévu par un arrêté du Gouvernement et l’autre par un arrêté ministériel. Pas besoin de les respecter ?
  • A quand une base de données du personnel ? Au S.I.A.M.U., plusieurs services disposent de banque de données du personnel différents. Est-ce normal ?
  • Aménagement des postes et casernes pour le personnel féminin ? Les premiers agents opérationnels féminins sont en service depuis plus de 12 ans ! Seules, les 2 nouvelles casernes sont conçues pour les accueillir.   Les agents féminins n’ont donc pas les mêmes choix de lieu de travail que les agents masculins ! Est-ce normal aussi ?
  • L’article 23 de la loi relative à la sécurité civile est d’application au S.I.A.M.U. La Région de Bruxelles-Capitale doit établir un programme pluriannuel de politique générale. Ce programme exprime la vision du SIAMU pour accomplir ses tâches.  

La vision est une image ambitieuse de l'avenir et requiert la participation de tous les membres du personnel de la zone, quel que soit leur grade. Le S.L.F.P. a demandé ce programme pluriannuel et reste en attente. Il n’y a aucune vision pour le S.I.A.M.U. ?

Ce schéma détermine, en ce qui concerne les missions opérationnelles, administratives et logistiques, l'analyse de la situation actuelle, les objectifs stratégiques à réaliser durant la durée du programme, accompagnés d'une évaluation financière, les niveaux de service et les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs fixés et les niveaux de service.

En plus de ces questions envoyées par courrier, le S.L.F.P. constate, chaque jour, d’autres situations ahurissantes !

Ainsi, suite à une demande d’estimation pour pouvoir bénéficier d’une pension anticipée, un agent administratif du S.I.A.M.U. a reçu comme réponse du service estimations du S.P.F. Pensions que seules les données postérieures à 2010 on fait l’objet d’un encodage dans la base de données des fonctionnaires (Capelo).

Cette situation a pour conséquence de générer une anomalie au moment où l’agent voudrait consulter sa carrière dans son dossier en ligne mypension et particulièrement lors de la demande du calcul de la première date possible de pension.

Pour remédier à ce problème, l’office des pensions nous invite à vous demander de compléter dans le logiciel Capelo l’ensemble des prestations en régime public, et ce, jusque 2010. Avouez que ce n’est pas mal comme situation !

Un autre agent, demande son congé préalable pour fin 2017, la demande est envoyée début janvier par recommandé ! Après 5 mois, personne ne sait lui répondre. Il faut vraiment acheter des calculettes pour le S.I.A.M.U. La méthode de calcul, rien que pour les années de service comme agent opérationnel, est de x années de carrière fois 1.1722 depuis le 1er janvier 2017. Il suffit de rajouter ses autres années qui comptent pour le droit à la pension. C’est trop compliqué à calculer ou il faut autre chose ?

D’autres questions, posées depuis des mois et pour certaines depuis des années, lors des comités de concertations restent sans réponses.

A chaque fois, une excuse nous est fournie :

- il faut attendre, le statut est en pleine modification,

- on n’a pas le temps car on est occupé avec les procédures de promotion,

- l’état des casernes ? Un audit est en cours (un de plus !),

- C’est la faute à ……….

Lors de la prochaine réunion de concertation, nous n’irions pas pêcher la crevette en mer du nord ?

Un proverbe nous apprend que chaque européen qui va en Inde apprend à avoir de la patience s'il n'en n'a pas et la perd s'il en a. Le S.I.A.M.U. est devenu notre Inde !!!

Depuis des mois ce fameux test à l’effort est sur la table des comités de concertations, depuis des mois on ergote à propos de ces tests ainsi que sur l’organisation de nos tests physique.

L’autorité demande aux pompiers de travailler plus tard en fournissant toujours plus d’effort en dehors de leurs interventions. Un test à l’effort et un test physique à venir passer en dehors de ses gardes en casernes. Pourquoi après nos heures ? Pourquoi pendant notre repos ? N’avons-nous pas passé assez d’heures dans nos casernes depuis les attentats ?

Aucun agent ne reculera devant une mission opérationnelle ou un cours organisé en urgence pour du nouveau matériel (Set Cata), mais il ne faut pas pousser mémé dans les orties.

Les agents du S.I.A.M.U. sont de bonne volonté, sont bien formés, ont du bon matériel, sont toujours disponibles, il ne leur manque plus qu’une bonne reconnaissance et une réponse suite à leur demande.

Veuillez agréer, Madame la Secrétaire d’Etat, l’expression de nos salutations syndicales.

 

Pour le S.L.F.P.-A.L.R.

 

 

Labourdette Eric

Dirigeant responsable

Président du secteur « Zones de secours

16:31 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.