samedi, 22 juillet 2017

Réunion du 18 juillet 2017

Madame la Secrétaire d’Etat,

 

Le S.L.F.P. vous remercie pour la réunion d’information de ce mardi 18 juillet.

Pour le S.L.F.P., il est important de garder un dialogue constructif avec l’autorité. Nous sommes conscients que de nombreux points devraient être réglés en interne avec notre direction. Le manque de tee-shirt et le fait que les recrues n’ont plus de programme de formation doit être réglé par notre ligne hiérarchique. Nous n’imaginons pas vous demander un rendez-vous parce qu’il manque du papier hygiénique dans les toilettes de nos casernes !

Néanmoins, si ces problèmes arrivent chez vous, c’est que nous n’obtenons pas toujours de réponses en interne. Il manque régulièrement de proactivité, cette capacité à exercer ses facultés d’anticipation pour agir de manière juste afin d’éviter des conséquences indésirables, fait toujours défauts.

Si pour cette raison que le S.L.F.P. demande le plan pluriannuel et le schéma d’organisation opérationnelle. Avoir une vision sur l’avenir du S.I.A.M.U. fait cruellement défaut.

Le S.L.F.P. est également conscient qu’il manque des forces vives au S.I.A.M.U. afin d’effectuer toutes ses tâches. Pourtant, de nombreux recrutements ont eu lieu. Il suffit de s’assurer que ce sont les bonnes personnes au bon endroit.

L’excuse d’attendre la réforme pour établir un règlement de travail est une fausse excuse. Un projet existe, il n’y a plus que le problème des pointages à résoudre. Pensez-vous que seul les sacro saints mandataires, si chers à nos élus, peuvent prendre cette infraction en mains ? N’y a-t-il pas des juristes au S.I.A.M.U. ?

Personne n’est capable, pour l’instant, au S.I.A.M.U. d’établir un plan d’investissement des moyens humains, matériels et financiers ? Personne ne sait décrire l’organisation opérationnelle (le rôle de garde, l'effectif disponible, la coordination, l'optimalisation du principe d'aide adéquate la plus rapide, les procédures opérationnelles, ...), l’organisation logistique, le plan de répartition des postes et des autres infrastructures, le matériel, le personnel ?

Si tel est le cas, Madame la Secrétaire d’Etat, il est urgent de faire appel à des mandataires extérieur au S.I.A.M.U. car l’excuse « Qui voulez-vous mettre à la tête de tel département ? Il n’y a personne d’autre » ne fera remettre les mêmes dysfonctionnements sur la tête des même personne mais avec un mandat !

Le S.L.F.P. reste à la disposition de l’autorité afin de travailler, de manière constructive, dans l’intérêt de TOUT le personnel.

Veuillez agréer, Madame la Secrétaire d’Etat, l’expression de nos salutations syndicales.

S.L.F.P.-A.F.R.C

Labourdette Eric

Dirigeant responsable

16:47 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.