mardi, 26 septembre 2017

Respect envers le personnel

Monsieur le Directeur Général,

Les problèmes de chaudières, de chauffage et d'eau chaude existent depuis 4 ans au poste Delta sans qu’aucune solution fiable ne soient trouvée. La chaudière actuelle à 4 ans et n’as jamais donné satisfaction.

Depuis quelques jours, la réserve d'eau chaude permet l'utilisation d'une seule douche avec un peu d’eau chaude.  Savez-vous qu'une équipe de première intervention lors d'un incendie se compose de plusieurs pompiers qui peuvent avoir besoin de se laver après intervention ?  Pour l'instant, un seul à donc le droit d'avoir de l'eau chaude. Le S.L.F.P. vous rappelle les consignes d’hygiène après un incendie ou après un transport ambulance.

 Pour faire la vaisselle et avoir de l’eau chaude, le personnel doit faire chauffer de l'eau sur la cuisinière !! Pratique et digne des années 2017 !

 Il y a quelques années, nous avons vécu 2 hivers sans chauffage et avec un container de désinfection dans le garage comme salle de douche ! Va-t-on encore vivre la même situation cet hiver ?Le S.L.F.P. exige que les mesures pour remédier à ce problème soient prises en urgence.

 Suite à notre visite chez la Secrétaire d’Etat, Fadila Laanan, le S.L.F.P. a décidé de maintenir son préavis de grève pour le S.I.A.M.U. face au manque de respect envers le personnel du S.I.A.M.U.

 Ce manque de respect est non seulement démontré par l’état de nos postes et casernes, par le mode inadéquat de stockage de nos tenues d’interventions malgré les graves risques pour la santé, par l’absence d’aménagement des postes et casernes pour les femmes, par l’absence de réponse aux représentants des travailleurs et par le mode et les excuses farfelues des licenciements du personnel ayant des contrats plus que précaires au sein du service administratif.

Mais ce manque de respect est également démontré par des courriers d’ancien membre de notre direction qui affirme que certains membres du personnel opérationnels accumulait de façon forcenée les heures de compensation. Toujours d’après ce courrier, cet exercice consistait à prétendre accumuler des soi-disant heures supplémentaires et prétendre ne jamais avoir pu les récupérer (par manque de personnel) Ce matelas était, d’après ce courrier, utilisé en fin de carrière pour prendre des congés avant la pension. Pendant ce temps l’agent était payé au maximum de son départ.

D’après ce courrier, les agents du S.I.A.M.U. sont des spécialistes de ces pratiques. C’est un manque de respect total envers des agents qui n’ont jamais refusés de prester plus que les heures prévues depuis des années par manque de personnel, qui ont refusés de prendre des congés pour respecter l’effectif minimum de garde, c’est surtout un manque de respect envers les agents après le 22 mars !!

Quand quelqu'un nous manque de respect, il montre qu'il ne nous considère pas à égalité et instaure un rapport de supériorité. Cette situation est vraiment affligeante, dégrade l'ambiance d'une part et accentue les tensions d'autre part.

Les motivations de ce genre de comportements peuvent être multiples. Il est possible que, aux prises avec une faible estime personnelle, la personne qui agit d’une telle façon, a besoin de rabaisser les autres pour se sentir bien.

Le respect ne doit pas être en option au travail. C’est une composante de base de la relation employeur-employé. Nous avons le droit de l’exiger.

C’est pourquoi face aux licenciements au sein du personnel administratif, à l’effectif minimum insuffisant de garde dans certains postes qui est décidé sans véritables critères sérieux, à l’absence de plan de politique générale, à l’absence de schéma d’organisation opérationnel, à l’absence d’évaluation, à l’absence de règlement de travail, à l’absence de plan de formations, à l’absence de remplacement de mobilier usés, cassé ou déchirés, face à l’attitude différente exprimée envers certains membres du personnel, le S.L.F.P. couvrira TOUTES les actions entreprises par le personnel suite à ce préavis de grève à partir de ce mardi 00H00.

Vu que les consignes relatives aux test PPMO et aux porteurs d’appareils respiratoires données par le S.P.F. Intérieur ne sont pas respectées, le Ministre de l’Intérieur est en copie du présent mail.

Vu que les rapports des services d’inspection du S.P.F. Emploi, Travail et Concertation Sociale ne servent à rien au S.I.A.M.U. depuis de nombreuses années, ces services sont également en copie.

Le S.L.F.P. payera les indemnités de grève aux agents qui ne se présenterons pas au service après s’être déclarés en grève.

Pour le service opérationnel, toutes les actions seront également couvertes par le S.L.F.P.

Le S.L.F.P. organisera dans les prochains jours une assemblée générale du personnel.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Général, l’expression de nos salutations syndicales.

 

 S.L.F.P.-A.F.R.C.

Labourdette Eric

Dirigeant responsable

Président du secteur "Zones de secours"

0475/86 75 86

20:41 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.