lundi, 02 octobre 2017

Message de la part de Marie

Bruxelles, le 1er octobre 2017

Mes Chers collègues,

Ou plutôt mes Chers ex-collègues, Je ne peux vous dire combien je suis triste d'avoir quitté le Siamu du jour au lendemain, que dis-je, dans la matinée même…

Ma vie a été chamboulée en l'espace de quelques secondes.

Je me suis beaucoup investie dans mon travail que j'ai toujours adoré et ce depuis ces 15 dernières années. Rien dans l'exercice de mon travail ou de mon comportement laisserait prévoir une telle situation.

J'aurai tant préféré faire mes adieux au personnel tant administratif qu'opérationnel du Siamu comme il se doit, mais la direction en a décidé autrement et personne d’autre n'en est responsable et n'y peut rien.

Pas même mon grand chef direct, l’actuel officier chef de service pour qui je travaillais, qui, au lieu de me déplacer si j’étais devenue inutile dans son service actuel, a préféré me jeter comme une chose sale, irrécupérable. Laisser le Directeur Général me mettre à la porte avec effet immédiat. Il existe pourtant des moyens pour me déplacer de service. Jamais un autre Officier chef de service n’aurait accepté la façon dont on m’a signifié mon congé ! La lettre m’a été apportée par un collègue du service du personnel. Même pas par le Directeur général que je n’ai plus aperçu. Je souhaite bien du courage au personnel du SIAMU pour continuer a travailler avec un tel manque de respect de la part d’une direction.

J'ai une pensée particulière à toutes celles et ceux avec qui j'avais l'habitude de travailler ou tout simplement passé des moments de complicité. Je vous remercie pour votre collaboration, votre intimité et le respect que vous m'avez porté durant toutes ces années. Il m'a été plaisant de travailler avec vous.

Un petit mot particulier pour le Cdt Devijver, qui m'a toujours soutenu, il saura de quoi je parle !

Une page se tourne définitivement pour moi maintenant.

D'autres horizons s'ouvrent à moi, d'autres nouvelles rencontres, d'autres nouveaux défis.

La vie ne s'arrête heureusement pas ici.

Ne peuvent la concevoir, la vivre, que ceux qui ont compris combien elle n'est d'égale qu'à sa magnificence: La Vie.

Pour ceux et celles qui veulent communiquer avec moi, voici mon adresse émail privée : chant.maurice@hotmail.com

Il me plaît de penser que je vous laisse malgré tout, un merveilleux souvenir de moi.

Que la vie vous soit belle, bénéfique et remplie de rêves, en deux mots ; Soyez heureux !

Cordialement,

Marie Chang Leng

 

03:19 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.