mercredi, 04 octobre 2017

Réponse DG SIAMU

Monsieur le Directeur Général,

 

Le S.L.F.P. a bien réceptionné vos courriers qui ont retenu toute son attention. Concernant le courrier relatif à Delta, le S.L.F.P. n’ignore pas que vous êtes soumis à la loi sur les marchés publics.  Au vu de la récurrence des problèmes rencontrés dans nos postes, n’y a-t-il pas moyen de conclure, dans le respect de cette législation, un accord cadre pour 4 ans avec une entreprise de services ? L’autorité gagnerait du temps et les agents auront plus rapidement un confort auquel ils ont droit.

Vous déclarez ne pas répondre à notre pseudo-analyse psychologique relatif au manque de respect, c’est tout à fait votre droit, mais en laissant des situations telles que celles que vivent les agents, il n’y a pas d’autres descriptions valables. Quant à l’héritage dont l’actuelle direction se plaint, elle est à chaque changement de direction ou d’autorité politique mise en avant.  Vous affirmez que le S.L.F.P. a connaissance des raisons de cette situation.  Nous pouvons vous affirmer, que depuis des années ces situations sont dénoncées, jusque dans l’hémicycle du Parlement.  Les réponses sont à chaque fois les mêmes «  Nous procédons à des études, des audits, un intérim-manager a même été au secours de l’autorité. 

Coût de ces actions : DES CENTAINES DE MILLIERS D’EUROS !!!

Résultat de ces actions : Voir rapport des services d’inspection et état général des postes et casernes !

Pour l’établissement d’un règlement de travail, le S.L.F.P. est tout aussi désireux que la direction de le voir adopté.

Pour le courrier du S.L.F.P. comportant une erreur de date, vous nous écrivez que la notification du congé a été envoyé à l’agent le 25 septembre et que l’agent a quitté le service le 26 septembre 2017 ! L’agent n’ a donc pu prendre connaissance de ce préavis que de façon dont le S.L.F.P. l’a écrit, soit par porteur désigné par vos soins. Le S.L.F.P. maintient donc son avis sur la façon de faire indigne de la part d’un dirigeant.

En ce qui concerne le comportement de certains représentants syndicaux lors du groupe de travail relatif au règlement de travail, pensez-vous que le comportement de l’autorité soit exemplaire dans ce dossier ? Pas moins de 2 secrétaires d’Etat, 1 Ministre, 1DGA, 1DG, 1 DG f.f. et 3 officiers chefs de service ont déposés ce dossier sur la table de la concertation ! A la lecture de vos 2 courriers, vous semblez rejeter la faute UNIQUEMENT sur les organisations syndicales.

Le S.L.F.P. attendra, avec impatience, la date de réunion relative au volet administratif du règlement de travail. Pour le S.L.F.P. il faut un règlement de travail applicable à TOUTES les catégories de personnel.

Pour terminer, le S.L.F.P. n’a pas souvenance de votre participation à ce groupe de travail. Qui vous a donc rapporter que le comportement de certains représentants syndicaux n’ont pas permis d’entreprendre la moindre concertation sociales ?

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Général, l’expression de nos salutations syndicales.

 

 

Pour le S.L.F.P.

 

 

Labourdette Eric

Dirigeant responsable

10:26 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.