mercredi, 27 décembre 2017

Stagiaire 2017

Au Conseil de Direction du SIAMU,

  

Le SLFP souhaite réagir quant à l’intégration des officiers stagiaires dans le peloton lors de leurs divers stages et rappelle que tout employeur est responsable de l’approche planifiée et structurée de la prévention:

 

Rôles effectifs dans tous les stages de tous les grades, aucun rôle en doublure[1].

 

Autrement dit, un agent qui :

 

n’a aucune expérience ;

n’a pas suivi la formation interne ;

ne connait pas les équipes et les collègues avec lesquels il va travailler ;

ne connaît pas les procédures d’intervention du SIAMU (pas de formation interne);

ne sait même pas ce qu’est une échelle à emboitement (pas de formation interne) ;Devra diriger des équipes lors d’un incendie, va alimenter des auto-pompes, va débloquer des ascenseurs, va comprendre l’ordre ‘appuyer’, va dresser une échelle, va contacter Mobiris ou la Capitainerie, …  Le SLFP pense que cette décision est de l’ordre du bien-être et de la sécurité des travailleurs.

Nous demandons donc l’avis du SIPP et du SEPP par rapport au livre Ier, Titre 2, article I.2-7. 10°, en urgence sur ce point, votre décision étant effective à partir du 02/01/2018.

Indépendamment des tenants et aboutissants proprement-dit de cette décision, la situation met d’autres problèmes en lumière :

 Décision prise sans concertation, communiquée UNIQUEMENT aux adjudants de compagnie de l’Etat-major le 13 novembre 2017, aux officiers le 19 décembre 2017 sans aucun débat. 
 

Problèmes :

  • le canal de communication,
  • l’irrespect de la hiérarchie,
  •  Les compagnies vont devoir intégrer des recrues et des stagiaires officiers en même temps. 
    • Evaluation de stage des uns et des autres sans fondement puisque trop peu de place pour trop de stagiaires,
    • Risque de trouver à l’incendie un binôme composé d’une recrue et d’un stagiaire officier.

Problèmes :

  • La responsabilité en cas de problème, d’accident : qui est le responsable ? Le plus gradé ? … 
    • Officiers et sous-officiers vont refuser de prendre les départs dans de telles conditions,
    • Réquisition de personnel pour combler les trous suite à l’écartement par le supérieur hiérarchique des agents jugés dangereux pour ses collègues.

 

Problèmes :

  • Pas de formation interne pour les nouveaux officiers du SIAMU. 
    • Pas de connaissance du matériel spécifique du SIAMU
    • Pas de connaissance des procédures typiques d’une grande ville comme Bruxelles : métro, bâtiments élevés, trams, …
    • Pas de connaissance des véhicules spécifique au SIAMU de Bruxelles : P1, E20, P17, S11, …
    • Pas de connaissances des procédures de Bruxelles : toutes les formations de ligne, échelle à emboitement,…
    •  
  • Problèmes :

Avant de prendre de telles décisions dénuées de bons sens, vous serait-il possible d’y réfléchir à plusieurs reprises que nous puissions occuper notre temps de travail à autre chose que de vous ouvrir les yeux sur l’évidence.

Veuillez, Madame, Messieurs, recevoir nos salutations distinguées, 

 

WIBIN Anne                                                                                LABOURDETTE Eric   

 

SLFP-Secteur zones de secours

 

 

 

 

 

 

 

 

[1] cfr mail aux adjudants de compagnie de l’EM (13/11) et communication aux officiers lors de la réunion officiers 19/12.

08:26 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.