dimanche, 07 janvier 2018

Attaque envers le SLFP

Bonjour,

Ci-dessous, vous trouverez l'avis motivé du SLFP relatif au principe promotion = mutation.  Cet avis motivé date du 30 JUIN 2017.  Il contredit ce qu'affirme certains "représentant "du personnel qui affirme que le SLFP ne participe pas à ce genre de débat les trouvant pas assez politique:

Avis motivé CCB 18.05.2017 Promotion mutation.pdf

Un délégué connaissant le statut syndical doit savoir que la concertation se termine au bout de 30 jours et pas au bout de 7 mois!!!

Une première attaque gratuite envers le SLFP!!

Ci dessous, la copie d'une conversation sur les réseaux sociaux.  Certains délégués se moquent du handicap du permanent du SLFP (qui à perdu l'usage d'un œil) en l'appelant Clarence (le lion de Daktari qui louche) Ensuite, un autre l'appelle "Eric Trump" ou encore porte parole du SIAMU.  Certains représentants traitent même la Secretaire d'Etat de FIONA!  Encore une belle marque de respect!

facebook 030118.pdf

Une deuxième attaque gratuite envers un représentant du SLFP.

Une troisième attaque en citant le nom du permanent du SLFP sur le blog de la CGSP. Nos camarades demandent de ne plus payer ses allocations forfaitaires de garde car il n'est plus en ordre de rien. Le seul oubli de nos ami, c'est que le salaire du permanent du SLFP est intégralement remboursé pour son détachement.

Suite au la demande relative à la situation du délégué permanent du SLFP et le fait de ne plus prester des gardes en 24H00 et l’octroi « illégale » d’allocations forfaitaires (bien que remboursées intégralement par le SLFP)  de gardes, le SLFP désire aller plus loin dans le fait de ne plus prester des gardes de 24H00.
 
Les agents détendeurs de crédits d’heures conformément au protocole découlant de l’accord sectoriel 2005-2006 ne prestent pas de gardes en 24H00 durant l’octroi de ces crédits d’heures.  IL est donc également anormal que ces agents perçoivent des allocations forfaitaires de gardes pour des gardes qu’ils ne prestent pas.
 
En tant que star des plateaux télévisés, grand chevalier blanc dénonciateur d'irrégularités monstrueuses du SIAMU, nous désirons également attirer l’attention de l’autorité sur le fait que ces crédits d’heures sont, en principe, utilisés dans les bâtiments de l’institution auxquels l’agent appartient.


Dans le même ordre d’idée, il faudrait également, diminuer la dotation de la masse d’habillement de ces agents puisqu’ils ne prestent pas des gardes de 24H00 ! Une masse d'habillement pour le personnel en 24h00 est attribuée à tous les agents opérationnels, et donc également aux agents prestant moins de gardes puisqu’en crédits d’heures.  Pourquoi? Cette économie permettrait peut-être d’équiper complétement nos recrues ?
 
Comme ces crédits d’heures sont octroyés en fonction de l’article 83&1 de l’arrêté royal de 1984 et donc d’exercer l'une des prérogatives énumérées aux articles 16, 1°, 2° et 3°, et 17, 1°, 2° et 3°, de la loi et donc d’ intervenir auprès des autorités dans l'intérêt collectif du personnel qu'elles représentent ou dans l'intérêt particulier d'un agent, d’ assister à sa  demande un agent appelé à justifier ses actes devant l'autorité administrative, d’ afficher des avis dans les locaux des services, d’ exercer les prérogatives des organisations syndicales agréées, de percevoir les cotisations syndicales dans les locaux pendant les heures de service, d’ assister aux concours et examens organisés pour les agents sans préjudice des prérogatives des jurys.  Il est improbable d’exercer ces prérogatives durant la nuit dans une caserne et donc ne doivent pas donner lieu à des allocations de gardes.

Pour ce qui est du Plan de formation, le SLFP couvre par son préavis de grève les agents qui ne se rendront pas à plus de 6 jours feu de recyclage comme stipulés par le statut.  Il est hors de question de faire plus de jours de recyclage.

Le SLFP exige également, de la part des officiers responsables de groupement, la preuve qu'ils ont demandés plus d'hommes de garde dans le groupement dont ils sont responsables.   

La situation est intolérable dans certains postes obligeant les agents à sauter d'un véhicules à l'autres.  A défaut d'avoir une réponse pour la fin du mois de janvier sur la répartition des recrues et l'augmentation de l'effectif de garde, le SLFP demandera à ses affiliés d'effectuer les premières actions de mécontentements (grève du zèle, arrêt des formations, plus aucun rapport d'intervention, etc..) le dialogue doit reprendre au SIAMU!!!         

Pour le reste de nos revendications, elles seront envoyés dans la boîte mail de nos affiliés.                                            

 

17:36 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.