samedi, 03 février 2018

Situation SIAMU

La situation au SIAMU est de plus en plus compliquée à vivre pour les agents opérationnels, administratifs et techniques.   Suite à la gestion quotidienne rendue quasiment impossible d’un service d’une importance capitale pour la sécurité de nos habitants.

1) Aspect psychosociaux :
 
Le personnel du département logistique, dans son ensemble, travaille depuis des semaines sous une pression intenable.  Le SLFP demande, en urgence, une analyse des risques psychosociaux des agents suivants :
 
Personnel administratif de la logistique ;

Personnel de l’atelier ;

Techniciens de surface ;

Techniciens (Plombiers, électriciens, laboratoire masque respiratoire, etc…)

Personnel administratif du service du personnel

Personnel du dispatching

Nous attendons également l'avis du SIPP relatif aux travaux insalubres afin que certains agents administratifs puissent bénéficier d'une prime pour travaux insalubres comme dans d'autres institutions. Le personnel administratif et technique du SIAMU mérite les mêmes avantages que le personnel administratif d'autres institution Bruxelloise.

2) La formation :
 
Suite au nouveau système de formation de 5 jours en place depuis le début de l’année, le SLFP vous rappelle que conformément à l’article 95 de l’arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 27 juin 2002 portant le statut administratif et pécuniaire des agents du personnel opérationnel du SIAMU , le plan de formation doit être est soumis à la concertation avec les organisations syndicales avant l'année civile concernée. Il n’y a pas eu de concertation en respect de la législation relatif à ce plan de formation. Le SLFP constate que ce plan n’existe donc pas de façon formelle.
 
De plus, l’article 92 du titre VIII de l’arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 27 juin 2002 portant le statut administratif et pécuniaire des agents du personnel opérationnel du SIAMU :

Il faut entendre par formation : toute formation, perfectionnement ou recyclage jugés nécessaires ou utiles par l'organisme pour l'agent dans l'exercice de sa fonction. La formation porte sur :

- la formation organisée en vue d'obtenir le brevet de secouriste-ambulancier, de pompier, de caporal, de sergent, d'adjudant, d'officier, de technicien en prévention ou de chef de service ou le certificat de médecine de catastrophe ou le brevet de gestion de situation de crise); 

- les formations, d'un volume horaire annuel de 24 heures, pour le maintien du brevet de secouriste-ambulancier; 

- les cours ou les recyclages, d'un volume horaire annuel de 48 heures, en vue de perfectionner les connaissances et/ou les qualités professionnelles quant à la lutte contre l'incendie et à l'aide médicale urgente. Ces cours et recyclages, d'un volume horaire annuel de 48 heures, résultent en la délivrance d'un certificat dont le contenu et la forme sont déterminés par le ministre fonctionnellement compétent; 

- les autres formations, cours ou recyclages jugés utiles par le ministre fonctionnellement compétent.
 
A la lecture de cet article, rien n’indique la façon dont doit être organisée ces recyclages.  
 
Afin de parvenir au nombre d’heure totale de 72 heures de recyclage, les agents prestent 9 jours en 08H00 par an.  Toutes autres formations, cours ou recyclages doit faire l’objet d’un arrêté ministériel de la part du ministre fonctionnellement compétent.   Le SLFP ne trouve pas d’arrêté ministériel organisant d’autres formations, cours et recyclages.
 
L’organisation de ces 5 jours de suite couplée à d’autres formations telles que les feux de tunnels en Suisse et les malades du jour mettent en difficultés l’organisation des gardes.  Dans certains groupements 1 seul agent peut être en congé.
 
Pour ces motifs, le SLFP demande aux agents de ne suivre que le nombre d’heures de recyclage prévues par le statut (6 jours feu et 3 jours AMU) Les agents respectent ainsi le statut et ne pourrons faire l’objet d’aucune sanction.  
 
3) L’effectif de garde
 
L’effectif de garde a diminué dans certains postes alors que la charge de travail augmente et que l’arrêté royal relatif aux conditions minimales de l’aide adéquate est en vigueur depuis le 1er janvier et doit augmenter le nombre d’hommes au départ pour certaines interventions. Nous jonglons de plus en plus avec deux ou trois véhicules jusqu’au jour où……..
 
4) Les vêtements de travail pour les stagiaires en service de garde
 
Les stagiaires effectuent leurs gardes avec des tenues qui ressemblent à des tenues en carton ! Ils sont différemment habillés que leur collègues. Quand recevront-ils leurs tenues identiques aux autres pompiers de Bruxelles ?

5) Les promotions 
 
Certaines promotions sont en gestation depuis 4 ans bientôt pour les agents opérationnels. 
                                                                                   
Pourquoi ? Le SLFP rappelle qu’une promotion de rang A3 pour un agent administratif  a eu lieu 10 jours seulement après l’appel à candidatures et  20 jours avant la date de clôture des candidatures.  
 
6) Intimidations et menaces envers certains représentants syndicaux opérationnels
 
L’avocat du SLFP attend toujours une réponse à son courrier relatif à certains propos tenus sur les réseaux sociaux par des agents du SIAMU. 

Vous avez également fait l'objet d'un surnom peu flatteur de la part d'un délégué syndical sur Facebook.

Faute de réponse, nous mandaterons notre conseil pour entamer les procédures devant les tribunaux compétents comme d'autres agents l'ont fait.

Un délégué syndical opérationnel de rang A3, a reçu un courrier le menaçant d’une démission d’office pour absence de pointage. Le SLFP demande une vérification du pointage pour les agents administratifs de rang A3.

  
Le SLFP rappelle que le Ministre-Président ne répond pas à ses obligations légales en ne répondant pas à nos courriers relatifs au programme pluriannuel de politique générale de la Région de Bruxelles Capitale relative au S.I.A.M.U.  Il faut en déduire que la Région de Bruxelles-Capitale n’a pas de vision d’avenir pour le SIAMU !

Les prochaines recrues interviendrons-t-elle en short et en espadrilles ?

Nous désirons cependant terminer sur une note positive en remarquent qu'un effort considérable est effectuer dans l'entretien des bâtiments. Il reste évidement encore beaucoup à faire mais nous ne pouvons pas rattraper le retard considérable d'entretien de nos différents postes et casernes. Là encore, malgré des demandes répétées pour avoir du personnel en renfort, rien n'a été fait par les précédents responsables politique en charge du SIAMU. 
 
Conformément au protocole d’accord relatif aux engagements réciproques des autorités et des syndicats du secteur public concernant le renforcement du dialogue social et la gestion des conflits dans le secteur public l’autorité peut organiser une concertation avec les organisations syndicales représentatives dans les plus brefs délais.
 
 
Veuillez agréer, Madame la Secrétaire d’Etat, l’expression de nos salutations syndicales.     

Eric LABOURDETTE

Délégué permanent 

Dirigeant responsable       

 

 

SLFP-Secteur zones de secours
 
 

05:40 Écrit par SLFP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.